Auteur Sujet: OPEX 2.0 Public du 08/02/119  (Lu 3611 fois)

reiben

  • Sergent
  • Hero Member
  • *
  • Messages: 2557
  • Prends garde aux rapaces qui fondent du ciel !
Re : OPEX 2.0 Public du 08/02/119
« Réponse #45 le: 11 Février 2019, 11:10:16 »
CDG Coolbreeze
CDE 300 Yop

CDE 600 Reiben
GV 1 Shaker
GV 2 Frog

Pas mal d’incidents de tir effectivement. Le premier a fait monter le stress et a initié les autres. Etant un habitué malheureusement, j’ai eu la chance de ne pas en faire un… Mais Coolbreeze a su nous remettre dans le bon sens en dynamisant les déplacements et en ne lâchant pas les positionnements lors des fouilles. Ça nous a permis de remettre la tête dans le pack.

Une belle observation sur un groupe non loin d’Oscar et en discrétion totale puis la fouille d’un camp militaire (où un civil seul était tranquillement en train de monter la garde ^^). Puis un large contournement vers un point d’observation où Coolbreeze et Shaker positionneront la grande majorité des positions ennemies. Sympa à entendre, c’était carré !

Puis une première approche mais nous sommes bloqués derrière une butte. De là, l’ennemi viendra en notre direction. Le CDG donne sa mission : on tient. Alors les CDE doivent relayer. Je demande à mes Grenadier de tenir la ligne et de préparer leurs grenades comme le nom l’indique ^^ Une première tête ennemie sort devant, il sera accueilli comme il se doit ! C’était magnifique !

Puis nous regroupons avec les copains et partons sous le feu vers le village où des blindés ont été repérés. Nous sommes coupés un temps de notre groupe mais rapidement, nous arrivons sur zone. Un temps sur le flanc gauche, nous partons en direction d’un blindé très proche. Shaker fait un tir magistral : destruction du blindé, mise en sécurité et annonce qu’un autre blindé nous fait la nique juste derrière. On se planque et je demande à Frog de sortir l’AT-4 à son tour. Mais en tirant sur les collègues derrière nous, nous prendront les éclats d’un obus HE. Equipe au tas malheureusement… Nous étions loin de l’explosion mais cela n’a pas suffi.

Puis, après avoir appuyé sur le dernier bunker, notre 300 part à la destruction du dernier AA de la zone. Les hélicos approchant, il le fallait. N’ayant plus de raison d’appuyer (le bunker étant tenu), je propose de venir épauler le 300. Cette com ne passera pas je pense car malgré plusieurs tentative, je n'ai pas réussi à obtenir de retour. Les pertes dans le 300 sont récupérées et l’hélico nous récupèrera tous.

Une excellente soirée où l’on a tous noté quelques loupés du TS. Ça arrive. Mais une excellente soirée avec une hiérarchisation des cadres d’ordre comme il faut. Un combat urbain intense où même imbriqués, nous avons su coordonner le travail.

Merci à tous !
« Modifié: 11 Février 2019, 12:13:33 par reiben »

CoolBreeze

  • Caporal Chef
  • Hero Member
  • *
  • Messages: 557
Re : OPEX 2.0 Public du 08/02/119
« Réponse #46 le: 18 Février 2019, 10:34:43 »

CDO : Flaw
Groupe Vert : CoolBreeze + Pype
300 : YOP / Joke + Jamaal
600 : Reiben / Shaker + Frog
 


Mission : Reconnaitre zone disputée par l’ennemi


Temps 1 : Prise de contact avec groupe infanterie vert, équipement en mesure d’aller au plus proche de l’ennemi. Radio courte portée seulement CDG / CDE. PARD et déplacement en colonne double avec BLEU à pied vers la zone de grabuge pour 4 kms au NORD.


Temps 2 : Arrivée aux abords de l’axe routier frontière sud de la zone d’opération, première prise à partie de VERT, légèrement sur les arrières de VERT. VERT en fer de lance tient position, pendant que BLEU + reste SECTION reprend la main. Déplacement vers CAMP PELOTON, premier visuel sur le théâtre, nombreux (++) ennemis + 4 BMP1 dont 3 au parking mais dangereux.

Avec BLEU début mouvement contournement par EST, premier moment d’attente sur position 1 kms EST zone dangereuse, les reste de la SECTION a rencontrée des difficultés techniques ne permettant pas la destruction des éléments blindés dans leur totalité. VIOLET est violemment pris à parti en retour de feu.

Déplacement en discrétion avec BLEU au plus près de l’ennemi via une avancée / promontoire au-dessus de l’axe routier EST de la zone opération. BLEU et VERT ensemble à quelques dizaines ne sont plus en mesure d’avancer, seulement tenir. Pour VERT la position offre peu de couvert, seul une petite cuvette permet la dissimulation face à l’ennemi. BLEU et VERT attendent la mise en place des appuis VIOLET est très fortement accroché et peine. Pendant ce temps VERT / BLEU au contact avec troupes ennemies à pied qui montent au plus près, 1 blessé dans VERT sur reprise de crête + repli. Reprise d’initiative permet de reprendre position ferme, même si harcelé en permanence par TP ennemi au plus loin, nos optiques ne nous permettant pas une destruction efficace.

JAUNE monte sur notre flanc DROIT afin de libérer BLEU et VERT dans leur mouvement. VERT ouvert par BLEU se rapproche rapidement des habitations, centre du dispositif ennemi, en mesure de détruire le reste de blindés prisonniers d’une zone parking difficile. Le déplacement se fait en appui mutuel très rapide, pas de perte mais pas mal accroché.

Sur zone habitation BLEU et VERT travail ensemble, l’ennemi est partout, la position ouverte, le combat difficile et acharné. 3 blessé inconscient dans VERT suite à souffle obus HE ennemi tiré sur BLEU – blindés détruits et zone pacifiée.


Temps 3 : Prise objectif fixe par BLEU ( zone bunker ennemi encaissé dans la vallée), VERT en appui. Quelques PAX récalcitrant sont traités. 300 VERT + CDG entame mouvement contournement pour ouvrir angle sur le flanc droit et trouver / détruire POD AA identifié restant. 300 VERT + CDG détruisent POD AA – 2 blessé inconscient sur assaut.
Récupération du groupe par HM CHINOOK après beau repli et soin / retour base / débriefing.


Conclusion / leçon :
Leçon :
GROUPE
-   Chacun doit se tenir à l’écoute du canal assigné, sinon ça déconcentre et on meurt.
-   La force du groupe passe par le présence et l’investissement de chacun, faut être dans le game dès le temps -1
-   Quand annonce repli, on repli, on ne compte pas les fourmis, sinon…on meurt.
-   Pas hésiter à utilisation grenade et autres éléments emportés, le combat c’est vous qui le faites et surtout ressentez la nécessité (ou pas), CDG ne va pas vous enlever les goupilles à votre place.
-   Incident de tir
-   Beaucoup de blessé, chacun peut faire son auto critique et moi le premier.
+     Groupe soudé, à l’écoute, le tir efficace et le placement juste.
+     SHAKER à l’affut et communicatif, notamment permis la mise en place du renseignement carte hyper rapide, merci.
+ REIBEN en guerre permanente, force de proposition.
 + PYPE adjoint solide,
Quand on a la chance d’évoluer avec des CDG aguerris c’est beaucoup plus simple, merci les gars pour avoir tenu le groupe. Merci à tous les autres également pour avoir tenu leur rôle comme il se doit, on a tous passer une super soirée notamment grâce à ça !

PERSO / CDG
•   PARD trop long à mon gout, peut faire mieux.
•   Erreur de tir, intolérable, j’ouvre le bal en plus.
•   Pas assez pris le temps d’analyser en avance le déplacement du groupe par rapport aux autres éléments.
•   Difficulté à identifier ma marge de manœuvre quant à mes choix d’itinéraires. Exemple, ordre est donné de rejoindre position, en direct je passe 200 m devant un groupe ami dans champ de tir, je passe devant ou je contourne large ? sachant que le mouvement doit se faire très rapidement. Moi je me dis, si je contourne je vais mettre 10 ans, mais passer dans le « cône de tir » c’est mal, cependant ils sont R3F aussi les copains, ils savent que je passe (200m), ils me voient, bon bah du coup je passe devant et je gagne du temps. Pas sûr, pas sûr, mais je fais un choix.
•   Phase de combat, avant que ça chauffe et quand ça frémit ça va, j’essaye de poser ce que je peux, cependant quand j’arrive et que c’est déjà bouillant, rien ne va plus, je prends feu, en tout cas c’est loin d’être du Baptman. Difficulté de combattre par l’intermédiaire de mes gars. Solution se caler dans un coin, et revenir aux fondamentaux, SMEPP et MOICP, court, voir placer par l’exemple, et répondre aux urgences l’une après l’autre. Quand les GV sont bons, tout va ^^.
•   Travailler ++ la communication, verbale déjà pour se faire comprendre rapidement des collègues, et surtout radio, passé les messages au bon moment. Plus l’opération avançait, plus ça a péché niveau compte rendu (fréquence et qualité). Savoir déléguer le combat pour pouvoir renseigner et rendre compte, chacun son travail.
Super expérience pour moi, super soirée, merci pour le groupe, position super exigeante, mais gratifiante !
Encore une fois une excellente soirée avec les copains dans les montagnes de Lythium !
Merci à tous.