Auteur Sujet: Débriefing  (Lu 2005 fois)

Stoner

  • Accrédités R3F
  • Sr. Member
  • *
  • Messages: 395
  • Le respect s’exige, la confiance se gagne.
Re : Débriefing
« Réponse #15 le: 05 Mai 2020, 02:04:10 »
Que dire si ce n'est que c'était intense !

J'ai passer un super week end à vos cotés, bien que très franchement j'en aurais bien voulu plus, c'est qu'il est attachant ce désert !
J'ai était impressionné comme toujours de la coordination et de l’enchaînement des différentes missions, il y avais toujours à faire, aussitôt une mission fini, ont repartais sur une nouvelle.

Vendredi soir m'a permis de reprendre mes marques après deux semaines d’absences aux ordres de Coolsnake, c'était dur mais utile, merci !
 
La journée la plus éprouvante mais jouissive restera le samedi pour ma part tellement qu'après 17h de jeu consécutive, j'en voulais encore !
Au matin, dés 9h, avoir la chance d’être dans l'équipe ADAC de H0ppus pour une mission de renseignement sur un camp ennemie, insertion par voile de nuit , reconnaissances de bivouac eni sous les ordres de Flaw avec nos JVN et laser, on s'y croyais ! Suivi d'une phase de repérage sur l’objectif, ou l'ont à été pris à partit par une patrouille sortit de nul part pendant la pause déjeuner, avec le renfort d'un MI-8 qui nous à forcer à nous replier non sans mal. Une fois de retour sur BTAC, on reçois l'ordre d'y retourner pour récupérer un homme, et du matériel, c'était une matinée d'enfer !

L’après midi, c'était la grande offensive ! L'opération SATIR, ou l'état major décide d'envoyé une colonne de blindés avec ses groupes d'infanteries pour nettoyer le camp ENI.
J'ai était affecté au groupe Bleu sous les ordres de Chepadbol en tant que CDE 300. Je doit reconnaître que le stress était présent au début, c'était une première pour moi d'être nommé CDE dans une opération de cette envergure (J'avais eu l’occasion de l'être quelque fois sur OPEX, mais rien de similaire), mais il à très vite était balayer en sortant des véhicules. Ce fut un réel plaisir pour moi, c'est vraiment un poste que j'ai plaisir à travailler, même si il me manque encore beaucoup de notions pour pouvoir y être opérationnelle, faudrait peut être que je pense à tenter le grand saut !  :)

Merci à Chepadbol, qui m'a vraiment mis à l'aise avec des ordres clairs tout en me rectifiant qu'en je faisait des erreurs , à Pype (CDE 600) pour m'avoir mis dans l'ambiance, et permis de rentrer à 100% dans le poste, sa gestion de son 600 était extrêmement inspirante, j’espère un jour pouvoir faire de même ! Et également à mon 300, et notamment Preda avec qui j'ai partager pas mal d'heures ce samedi la, et avec qui j'ai vraiment pris plaisir à évoluer !
   
Pour le samedi soir, attaques aéroportés sur deux camps ENI au nord, avec un terrain des plus compliqués ! C'était tout bonnement spectaculaire, d'autant plus quand ont pense au nombres d'heures qu'on avais tous passer sur le terrain. Sous le vent, l'orage et la pluies, j'avais le sentiment qu'on était des bulldozers écrasant toutes les positions ennemies, appuyés par l'aéro avec des passes missiles, et mitrailleuses, dignes des plus grands films ! J'ai eu le plaisir d'évoluer dans violet aux ordres de Llorkan, en binome MMP avec Greg ! J'ai appris beaucoup de choses dans cette soirée, que ce soit dans le théoriques avec quelques explications de Llorkan, ou bien dans la pratique en voyant la maniéré dont le groupe s'organisais et évoluais. J'ai même eu le plaisir de prendre un petit 600 pendant une partie de la soirée, ou j'ai également pris beaucoup de plaisir bien que contrairement au 300, j'ai encore beaucoup de mal avec les placements de mes GV, et de l'équipe. Arrivé à la fin de la soirée, j'en voulais encore, si on m'avais demander de repartir, je l'aurais fait.

Dimanche fut un peu plus compliqué, mais pas moins plaisante ! Une LRP est lancée, pour aller nettoyer l'ennemie résiduel dans un premier temps, puis pour plus tard aller libérée un VIP pris en otage par l'ENI dans un baroud d'honneur ! Pour cette ultime mission, je suis affecté à V8 aux ordres de Shaker pour le soutien sanitaire et le MMP. Le terrain était difficile et la visibilité parfois mauvaises, mais malgré tout, la concentration était présente. Arrivé sur zone, pendant que les groupes d’infanteries intervenais pour libérer le VIP, nous avons mis le MMP en place, et commencer à faire de l'observation en attente d'une mission de tire. Pendant ce temps, l'ennemie réussi malheureusement à abattre un Chinook alliée venant déposé des renforts, l'amenant à s’écraser à 200m de notre position, aussitôt Shaker nous ordonnes d'embarquer pour tenter de sauvé de potentiel survivant, malheureusement sans succès. Au même moments, les tirs MMP retentissais (Quelle beauté !) pendant que les ordres de tirs de l'ADAC croulais à la radio ! Quel pied, merci pour cette après midi ! 

En résumé, une opérations de 24h incroyable, ou j'aurais pris mon pied de Vendredi 21h, à Dimanche 17h !
C'est toujours un plaisir de pouvoir côtoyer vos parties, et d'y être intégrer pleinement !
Un énorme bravo à l'Aéro ! Je pense que c'est une des composantes qui ma le plus émerveillé, entre les Ripers renseignent nos avant, les GBU des Grippens retentissant, les différents ballets d’hélicoptères pour les déploiements, les renforts, le soutien ou le replie. C'était dingue, ont comprend vraiment l'importance de la 3d sur un théâtre d'opération de ce genre !
Plus généralement merci au R3F qui permet que tout ça soit possible ! Très sincèrement, j'ai le sentiment d'avoir vécu quelques choses de spécial ce week end, comme si j'était vraiment partit ! C'est un sentiment incroyable et y a qu'ici qu'on le retrouve, comme vous le répétez souvent, c'est une aventure humaine !
J'ai pu passer par tout les postes que j'aime pendant ses 24h, mais j'en est également découvert de nouveau, et il me tarde de réitéré !   
Peut être qu'un jour ont aura le droit à une opération de 48h  ;D

Merci encore !

magicfire

  • Moderator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 3510
  • "On adapte ses armes et ses méthodes" Clausewitz
Re : Débriefing
« Réponse #16 le: 05 Mai 2020, 16:56:57 »
On est lundi soir ; ce matin j’ai repris le travail au peloton, organisé le service de mardi, prévu des patrouilles, passé des coups de fil, etc …. la routine quoi !
Maintenant, j’ai fini la journée, ouf. C’est décidé ce soir je n’allume pas mon ordi, lorsque je suis devant c’est trop addictif, mais je me récapitule tous ces petits moments vécus ce week end. Par contre je vais écrire sur un papier tout ce que j’ai fait ce week-end, et il y en a beaucoup, pour ne pas oublier les détails.

Donc, l’opération a débuté vendredi soir. Je suis chef du pandur 1 avec Totto comme chauffeur. Nous devons transporter et appuyer jaune. Mission : une reco vers l’est à partir de la base. Des patrouilles ennemies découvertes et des villages reconnus. Mise en place d’une boa au centre de la zone sous notre appui. Des déplacements ardus au milieu des cailloux avec notre gros engin qui n’est pas super manœuvrant. Toto, pas habitué au volant de l’engin, en bave, mais tient la cadence. Pour nous deux accrochages avec l’ennemi et deux pax traités qui auraient pu agresser jaune. Au débriefing la joie d’avoir accompli la mission sans blessé chez nous et avec efficacité. Avant de quitter je me cale avec Hoppus pour le lendemain matin.

Samedi matin, là c’est du sérieux. Présent sur BTAC à 8H45.
Pendant que l’ADAC part en éclairage, transporté par l’aéro, avec mon groupe nous préparons la rame de véhicules de l’après midi. Cette opération nous prends une demi heure.
Puis, nous organisons une patrouille en VLFS et à 09 heures 30 nous voilà partis. Je garde la liaison avec l’aéro : nous sommes prêts pour un secours éventuel de l’adac, s’il rencontrait un problème.  Nous effectuons une patrouille de vingt sept kilomètres, entre la BTAC et la BOA Alasaï, avec une boucle dans le nord ouest. Avec nos quatre vlfs et le hemtt, le relief et l’absence de route nous retreint à une moyenne de 50 km/h, mais nous avalons la désert.
L’aéro nous indique les villages et bivouacs ennemis à reconnaître, et les patrouilles alentours. Nous utilisons deux techniques suivants l’objectif. Soit nous arrêtons les véhicules et reconnaissons à pieds ; soit dans les zones plus découvertes, nous mettons les vlfs en ligne et reconnaissons le village en véhicule en avançant à vingt kilomètres heures et en utilisant la puissance de nos neuf mitrailleuses. Nous détruirons également quelques véhicules et patrouilles ennemis.
Le paysage et toujours aussi beau et immersif, le relief très exigeant, et il est rapidement midi, l’heure du bivouac. Après une matinée sans aucun blessé chez nous, on abrite les véhicules dans la boa, et un tour de garde est organisé. Après un quart d’heures de casse croute, sous les ordres de coolbreeze, je participe à une patrouille à pieds autour de la BOA, où nous détruisons une patrouille ennemie venue nous harceler. Ils sont tenaces ces barbus.

Samedi à 13h30 sur BTAC, j’organise l’opé de l’après midi, lorsque l’ADAC est ramené par les hélicos. J’apprends que Chepadbol, lourdement blessé a été laissé sur le terrain par manque de moyens de soins. Aussitôt je désigne 4 de ses camarades pour une opération de secours sur place. Cette dernière sera bien menée et notre camarades pourra rejoindre nos lignes une demi heures plus tard.
Les autres participants se connectent et j’organise les équipages, les groupes de combat, les canaux avec l’aéro et les groupes, lorsque l’ennemi organise une attaque virale sur mon ordi.
Après cinq minutes de cafouillage et un redémarrage de la machine, laissant mes camarades sans directives et désemparés, je suis à nouveau op et la rame est vite prête.
Nous voilà partis vers le nord pour reconnaître l’objectif éclairé le matin. Les équipages des véhicules et l’effectif de jaune sont incomplets par manque d’effectif. Durant la première heure de route l’aéro transportera à plusieurs reprises des camarades afin de compléter les effectifs qui passerons de 15 à 24, au fur et à mesure des dépôts sur les LZ successives organisées sur le trajet.
Nous traversons un terrain toujours aussi exigeant, cassant et difficile. Nous rencontrons sur notre route une opposition ennemi épisodique, caractérisée par des véhicules, des patrouilles et des villages. Toute opposition sera détruite. Un grand nombre d’armes récupéré.
Nous cheminons ainsi que trente kilomètres, sans pouvoir rouler à plus de 50 km/h et sur les cinq derniers kilomètres, le terrain est encore plus difficile : nous empruntons un canyon profond, toujours avec prudence car ce dernier est propice aux embuscades.

Nous voilà enfin à pieds d’œuvre pour attaquer l’objectif : sous un appui des blindés les deux groupes, jaunes et bleu investissent sans coup férir le camp ennemi. Peu de blessés de notre coté et plus de trente ennemis éliminés. Nous rassemblons toutes les armes saisies, et l’aéro nous rejoint avec des caisses afin de les recueillir.

Nous dissocions la colonne.
Les véhicules continuent en patrouille en direction de la BOA, tandis que les fantassins, héliportés ont pour objectif deux villages à reconnaître.

La colonne s’ébranle sur un terrain toujours aussi difficile et cassant. À mi chemin la boite de vitesse du HEMTT casse et le véhicule ne peut être réparé sur le moment. Nous le laissons sur le terrain afin qu’il soit récupéré ultérieurement par l’aéro.   
Après quelques véhicules ennemis et quelques patrouilles détruits nous arrivons sur BOA vers 18h00.
Depuis la veille au soir, les équipages ont parcouru environ 100 km sur un terrain difficile et nécessitant une attention soutenue. Les organismes ont besoin de recharger les batteries et une pause de 2 heures est organisée.

A 21h00 nouveau départ pour la reconnaissance de deux camps ennemis, toujours dans le nord.
Je suis CDE 300 de jaune avec Marty et encore Totto (il ne me quitte pas).
La soirée se déroule bien. Mes GV se tiennent bien au feu et nous rentrons vainqueurs à la BTAC ; seul Marty a été légèrement blessé. L’opé fini à deux heures. Après le débriefing, je suis rincé et je rejoint vite mon pieu.

Dimanche, c’est parti pour une LRP, et je commande le V5. Avec moi, une équipe d’anciens, des vétérans du gaz (Loulou et Frog) et un petit jeune, Razmo : une équipe de choc quoi; L’après midi se passe bien et il faut à nouveau parcourir une trentaine de kilomètres pour rejoindre nos positions d’attaque sur l’objectif. Nous abordons le village en passant de rocher en rocher en nettoyant au fur et à mesure de notre progression. L’attaque du village se passe bien pour notre équipe, à part Totto, qui est blessé par des ri-cochés de 12.7 dans le dos (certainement tirés par un véhicule d’appui). Il sera remis sur pieds par notre infirmier diplômé : Hubert.

Et voilà, j’ai fini mon débriefing commencé hier au soir : l’opération Corona est finie ; comme tous je suis fatigué et un peu groggy de tout cette poussière avalée au cours des dizaines de kilomètres dans le désert, de ce bruit, cette fureur. Le calme est revenu sur base et il va falloir du repos pour récupérer. Mais qu’est ce que c’était bon, et j’ai des souvenirs pleins la tête. Notre cohésion s’est encore renforcée de ce week-end d’anthologie.
« Modifié: 05 Mai 2020, 18:55:17 par magicfire »



Geronimo

  • Sergent
  • Hero Member
  • *
  • Messages: 2026
  • L'essentiel en enfer est de survivre
Re : Débriefing
« Réponse #17 le: 05 Mai 2020, 18:25:35 »
Vendredi soir
Pandur 2. Après préparation du véhicule,  je prends le volant et met BEN en tireur après lui avoir fait les recommandations d’usage sur les différents type d’armement. Départ de la colonne sous les ordres de Shaun. Pendant les arrêts, je passe CdB du véhicule pour doubler la veille visuelle.
Très longue (vue les conditions de sol) et prenante patrouille à grand  rayon d’action.
Arrivé sur un village au sud de la future zone de la BOA, les ordres tombent « appuyer la progression de l’infanterie » pendant que une partie du dispositif part construire la BOA. L’infanterie est dans un secteur 40° - 80° pour nous le village au 80°. Au bout d’un moment, nous entendons l’alerte de la présence d’un pick-up. Hélas dans un premier temps nous n’avons pas l’azimut,  il faudra une deuxième information pour le chercher du bon coté, la menace nous arrive sur notre 145°. Le délais lui a laissé le temps de nous envoyer 2 ou 3 (?) roquettes le Pandur est légèrement endommagé mais le PVD commandement explose et ses personnels sont à terre avant que la menace ne soit neutralisée. Après soins aux personnels et fin de l’appui de l’infanterie, déplacement sur la BOA.

Samedi après midi :
Patrouille motorisée sous les ordre de MagicFire pour reconnaître l’objectif éclairé le matin. Avec Llorkan nous sommes l’équipage du blindé lourd qui ouvre la route de la colonne.  Toujours un déplacement rendu très stressant par la nature du sol et les reliefs. Le plus délicat a été la mise en place de notre blindé dans la montagne pour appuyé l’infanterie qui reconnaît l’objectif.
Après l’objectif traité patrouille avant de rentrer à la BOA.

Dimanche après-midi
Véhicule 7 de la colonne sous les ordres de Reiben avec Joke et Serval, camion de soutient M1078 SOV. Début de parcours LRP classique, quelques engagements de la colonne avec des IAs en petit nombre, principal travail de notre véhicule : ravitaillement des autres véhicule après chaque engagement.
Ensuite attaque d’un village ou un otage devait être libéré. L’équipage du véhicule 7 forme un groupe qui progresse sur le flanc gauche du dispositif et participe à la fouille du village.
Retour à la BOA puis transfert aéroporté dur la BTAC pour debriefing.


Des opérations  qui ont été conduites de main de maître dans un terrain cassant pour les véhicules et pour le stress des hommes avec un environnement réaliste !! Que demander de plus à Monsieur PLUS ben... PLUS !!!  !



Shaun

  • Adjudant
  • Hero Member
  • *
  • Messages: 3758
  • Le fil rouge sur le bouton rouge !
Re : Débriefing
« Réponse #18 le: 06 Mai 2020, 17:24:05 »
Encore une longue opération bien aboutie. Je félicite les acharnés  qui ont tout fait. Joint Tiger m'a appris qu'il faut savoir couper sinon on subis plus que l'on vie l’opération.

J'ai donc participé au soirée uniquement et fini avec le dimanche!

Vendredi soir: Au commande d'une unité de reconnaissance mécanisé avec pour mission de s'enfoncer dans la profondeur. Résultat beaucoup d'ennemi neutralise mais la perte de mon véhicule après s’être fait surprendre par un  pick up qui a réussi a s'approcher au plus pres de nous grâce a un terrain favorable.

Samedi: Équipe cynophile EOD. évolution sur un terrain encore une fois difficile favorable a l'ennemi, nous avons progresse au sein d'une section infanterie pour un contact direct et a pied avec l'ennemi. Genre de mission ou il faut s'adapter et dominer. Je retiendrais un moment particulier quand, lors de l'assaut sur le dernier objectif, notre brave raoul detecte un ennemi cache dans une fourré a 10m de nous. On le détruit mais immédiatement après  une pluie de grenade tombe sur nous! Après une accalmie j'arrive a le repérer et le neutraliser en même temps qu'un des groupes de combat lui passe devant. Je me retourne et je vois notre brave raoul tjrs en position derrière moi ! Bref son moment de gloire que l'on cherche tous durant ce genre d'ope.

Dimanche: commande d'une LRP qui se fait accroche durant son trajet vers le nord pour aller libérer un otage. La mission sera l'occasion une fois plus de faire parler la foudre avec des TELD et du MMP. Non sans mal la target est ramené sur BTAC et tout les véhicules seront parké sur la BOA.


Bref Merci a tous pour ce moment toujours unique !

Cette carte est formidable exigeante éreintante mais on en redemande quand on progresse au soleil levant dans un VLFS !

Opex est un outil formidable !



Mick

  • Caporal
  • Hero Member
  • *
  • Messages: 906
Re : Re : Débriefing
« Réponse #19 le: 06 Mai 2020, 19:27:31 »
Vendredi soir

Noir 12 PVP avec Joke et Mollo

Petite correction

Vendredi :
 
nos PVP avancent en ligne face à la menace, ça tire, ça traite, 1,2,3  mais difficile d'évaluer le volume. on repart en avant lent, Nano mon pilote hurle contact à droite! proche! tout en enfonçant la marche arrière, Joke notre tireur réagit au quart de tour lui aussi et fini par découper deux ENI cachés dernière des rochers à 3 m de notre véhicule.
On est pas passé loin de la correctionnelle,         
 

Le conducteur ce n'était pas Nano mais Mick, "on dit merci qui ... J & M " ;D

Super soirée, 50% tireur 50% conducteur un poste très exigent sur cette map

Les +

La map
La récupération des armes ennemis comme dans la réalité.
Indemne sur toute la mission

Les -

1 seul ennemis à mon tableau de chasse
On ne mange pas le sable et on est au frais

Samedi soir

GV1 300 bleu CDE Joke avec l'invité Hebus

les +

J'ai eu la chance de ne pas subir le sort de Loulou.
Hebus à bien jouer le jeux en suivant les directives de son CDE
Pas de loose topo
La nuit et l'orage
Indemne sur toute la mission

Les -

Pareil que vendredi soir

Dimanche après midi

Conducteur VLFS et tireur MMP

Les +

Tout a était dit

Les -

Un retour chaotique après l'attaque du camps 
UN VLFS explosé sur un bug Arma

En résumé que du bonheur, une map que j'apprécie vraiment ou l'on peu laisser l'herbe sans perdre l'avantage sur les ENI

Merci à tous




Nano

  • Adjudant
  • Hero Member
  • *
  • Messages: 2042
Re : Débriefing
« Réponse #20 le: 06 Mai 2020, 19:51:53 »
Et voilà, j'ai tout fait CORONA ! C'est quand même un sacré challenge qui a été performé par la Team R3F. Ca a passé vite, très vite, voir trop vite.
Le vendredi soir a été très facile. J'ai deux GV qui me facilite grandement la tache et chaque action est simple. Que demandé de plus ? Comme ce qui ressort le plus ce sont les points difficiles, je retiens particulièrement le double TK de cette journée. Il me semblait bien que c'était un allié qui nous tirait dessus, mais le temps de l'annoncé, le danger était éliminé par mon dernier GV restant.
Samedi s'annonce comme une longue journée : 16h de mission sur le papier. La journée commence par un saut en parachute. Aucun problème pour arriver sur le point de rendez-vous en direct, on était même large. J'ai eu juste quelques difficulté à trouver Flaw qui était vers le "gros cailloux" : J'ai trouvé le bon "gros cailloux" que quand tout le monde a bougé. Arrivé sur notre point d'observation, toutes les cibles visibles sont marqués. Les patrouilles patrouillent. Mais leurs points de passages sont dans la vallée et de l'autre coté de notre position. C'est l'heure de se sustenter. Les rotations sont organisées. Quand c'est l'heure du chef de groupe, il me passe la radio longue portée. C'est là que les bons souvenirs commencent. Une patrouille arrive sur notre crête par le Sud. On doit tenir la position, le temps de retrouver tous les effectifs actifs. C'est un feu intense qui commence. J'annonce sur radio "Roméo au contact" plusieurs fois sans avoir de retour. On est seul, au moins pour quelques temps, et il faut tenir ou laisser les gars. Je décide de tenir tout en demandant si quelqu'un voit comment ça bouge de l'autre coté ? Ca ne bouge pas. L'ENI tente un contournement par l'Ouest mais le dévers Ouest est bien gardé. En final, la patrouille aura été maîtrisé sans qu'elle n'est eu le temps d'avertir le reste des ENI. A peine le sentiment de s'en être sortie qu'un Mi-8 vient se poster proche de nous. Quand il se met à tirer, on a plus le choix, il faut partir : Il faut partir. Chep, lourdement blessé, sera laissé sur place. Je lance mes appels d'aide à la radio. Sans retour, on se débrouille pour s'extraire vers l'Ouest. Le Mi-8 sera détruit pendant notre retraite : Aurais-je été entendu ? On arrive à prendre contact avec l'aéro pour se faire extraire tout en laissant Chep sur place. De retour à la base, je prends la tête du groupe de sauvetage pour récupérer Chep. Couvert par un reaper, on avance prudemment, sans encombre mais avec quelques alertes jusqu'à Chep. Tout est bien qui fini bien avec un retour complet sur base.
A peine arrivé, c'est reparti. Killjoe s'est occupé de Jaune en m'attendant : J'étais chef du groupe Jaune. Arrivé par hélicoptère, il m'a fallu quelques longues minutes pour bien prendre en main les choses. Killjoe m'a plus qu'aider pendant ce temps-là. Arrivé sur Oscar, j'ai pris la main. On est là pour finir de nettoyer Oscar. Les blindés ont bien nettoyé les flancs de la vallée. Jaune et Bleu doivent racler le fonds de la vallée. Un ZU placé dans une vallée caché aura donné de la difficulté au 600 Jaune. Le temps de faire le contournement avec 600 Jaune, Loulou aura montré son efficacité à l'AT4. Mission accomplie, c'est retour à la base.
Maintenant, c'est Violet qui va m'abriter en tant qu'adjoint-médic-TP pour le reste de la soirée. La fatigue commence à se faire sentir. Je retiens surtout une densité d'action pendant cette mission difficile. L'ENI est mobile et précis. C'est chaud mais il faut tenir. Le R3F avance non sans mal, mais il avance. Flaw pousse ses troupes dans leurs limites avec succès.
Avant l'heure, c'est pas l'heure. Après l'heure, c'est Flaw. Donc, une dernière mission est lancée à finir en 45min avec les derniers effectifs. Ca a tenu, ça l'a fait.
C'est le dernier jour, le moment du final en apothéose. La mission TE-aéro a un doux goût de caviar. En observateur sur le wildcat, je fais beaucoup de renseignement. Les TE aux portes shooteront quelques ENI. Nous rejoindrons les groupes au sol pour le final. Il y a un vent latéral très fort qui complexifiera les tir rapides, même à courte distance. Ca y est, c'est fini. Le retour à la BOA souligne que les 24 heures sont passées et largement dépassées.
C'était une opportunité qu'il ne fallait pas manquer, surtout dans ces temps de confinement. Pendant 24h, j'en ai vu du pays. Ce qui est sûr, c'est qu'on en reverra.



LLorkan

  • Caporal
  • Hero Member
  • *
  • Messages: 1887
  • On ne juge les hommes que par leurs actions
Re : Débriefing
« Réponse #21 le: 06 Mai 2020, 22:49:28 »
Vendredi :
Breifing de la mission CORONA
Départ mouvement en convoi pour l’établissement de la BOA. Sur le trajet je récupère Chataigne comme Tireur. Quelques accrochages sur la route rien de bien menaçant pour le convoi et mon camion faisant office de serre file.
Arrivé sur zone la BOA se monte. Alors qu’elle était terminée à 80% un tireur RPG tire sur le camion qui détenait les bastions Wall. La BOA est harcelé par un tireur RPG. Je pose un bastion wall devant le camion en urgence. 3 secondes après une roquette visant le camion s’écrase dessus.
Je fini de monter la BOA. Elle est a peut prêt carrée. C’est bon ouf.
Un peu plus tard Chataigne débreif de l’engagement du RPG : « on a eu de la chance le mur que tu as mis une roquette s’est écrasée dessus », je lui réponds : ce n’est pas de la chance mais de l’expérience » !
La BOA a été montée selon la configuration d’une station-service pour assurer le minimum de manœuvre avec les véhicules pour le temps de la mission malgré l’activité piéton dans son enceinte.

Samedi :
Mon quart est pris avec une heure d’avance, l’activité sur BOA est au ralenti avec la mission de l’ADAC touchant à sa fin. Swey me propose de prendre le drone et de les garder en surveillance le temps de sa pause casse-croûte. La console à l’air sympa. Je relève que le parcours drone est au-dessus de la mission en surveillance avec une altitude haute. Je repère le dispositif hostile ainsi que l’ADAC. Tout se passe bien jusqu’au moment où une patrouille hostile se déplace et devient dangereuse pour les membres de l’ADAC. De l’engagement à moins de 5 m et dont je n’ai raté aucune miette via REAPER TV. Malheureusement les communications sont impossibles avec les élongations. Un peu Beaucoup de frustration de ne pas pouvoir alerter l’ADAC. Un Hélico de type Mi8 rentre dans la danse. Un avion décolle en QRF afin de soulager les troupes au sol.
Puis, une mission d’évacuation d’urgence se fait pour évacuer les membres de l’ADAC et zou, je me retrouve en tireur droit avec comme perspective les sables de N’Jaoud à perte de vue. Quelques villages sont notés avec les coord GPS approximatives. L’ADAC est embarqué et Retour BTAC.
La mission de l’après-midi se lance. Le convoi est près et je me retrouve tireur du Centauro. Après la vue du haut des sables, on part en patrouille motorisée dans les dunes et la rocaille pour aller déloger les hostiles dans leur adrar. Trajet fastidieux avec une topographie et un décor hostile. Pas ou peu d’hostiles vus. Sur zone seulement 2 hostiles détruits un personnel ayant touché le CdG et empêchant toute intervention sanitaire suis lui et un RPG devenant menaçant pour des véhicules présent au nord du dispositif.
Le retour R.A.S. jusqu’à la BOA. Où la garde s’établie avec les premiers Quartiers libres pour prendre soins des corps et de sarmes.
Une évacuation est faite afin de reconditionner sur base en vue de repartir cette fois en Adrar pour faire les finitions sur le secteur. Le même secteur mais un endroit non reconnu plutôt à l’ouest de la mission précédente caché de la chaleur et de notre présence la journée. C’est à la nuit tombé que ces combattants se révèlent. CdE 600, j’ai eu la chance d’être commandé par Mollo et d’avoir des GV concentrés en toute circonstance ou presque ! L’un des blessés de la soirée fut à cause d’un tir frat. Heureusement le gilet à fait son effet, à part quelques contusions et un GV sonné, l’action se poursuit. La mission est un succès et se solde par l’éradication des présences de GAT dans le secteur.
La mission à peine terminé on enchaine sur une autre. 3 personnels sont affectés à une nouvelle mission et se voient repartir sur BTAC. C’est dans la précipitation que je prends en main le groupe violet. Pas ou peu de temps de faire la passation, l’hélico décolle et nous revoilà sur zone avec un binôme 300 et un binôme 600. Juste eu le temps de prendre quelque équipement dans l'hélico laissé à disposition et quelque minutions d'armement collectif. J'ai même juste eu le temps de règler la radio lors de l'insertion sur zone. Heureusement, la mission se passe bien. La fatigue de la journée n’aidant pas, je serre les dents et pousse le groupe dans la dynamique de la section jusqu’à la fin de la mission. Les tirs, l’obscurité bichrome vert-noir, les CR de GV et des autres groupes ont rythmé et finis de mettre l’ambiance sur cette mission d’opportunité.  Violet s’est placé et a suivi le mouvement général et tachant d’être dans le tempo des autres groupes. La mission se termine plus aucunes traces d’hostilité vivante présente sur le secteur. Les hélicos arrivent dans leur bruits sourd si caractéristiques et RTB ! Le temps de l’évacuation, la pression baisse. Fin sur le CO pour un débrief puis juste le temps de regagner les couchages pour être frais (ou à peu près) pour le lendemain matin.

Dimanche :
Pas de mission le matin.
Départ mission pour récupérer un otage qui fessait du tourisme,… Belle idée dans une région instable. Une LRP est lancée par Shaun afin de le récupérer et de l’évacuer…
Le trajet se passe sans encombre avec une ambiance en plus légère mais toute aussi pénible avec ses plaines infinies parsemées de rochers, d’arbres et arbustes typiques des plaines arides… Rico conduit, Yop en CdB et Marty en tireur. Le conducteur et le tireur sont fixés sur les avant à trouver le meilleur itinéraire tandis que ne servant pas à grand-chose à l’arrière j’aiguille sur les grandes lignes à suivre les langues de sable, pour avoir visibilité et des trajectoires linéaires.
Plusieurs fois nous nous arrêtons selon pour des fouilles de villages.  Puis nous arrivons à l’endroit où l’intel a indiqué la présence probable de la HVI. On gare les vhl et yop nous indique où nous placer par rapport au dispositif. Nous somme à gauche et nous attaquons la maison en pierre. L’engagement commence et une pluie de grenade de 40 mm s’abat sur les falaises où est le centre du dispo. On traite quelque hostiles en progressant de petits bons en petits bons. Jusqu’à être à 20 m de la maison. Masque fumi à droite (rendre aveugle les ennis qui engagent les copains) puis à gauche pour se protéger du flanc nord et des hostiles éloignés. On progresse se colle à la maison. Une flash. Bang ! Top assaut dans la fumi on voit presque rien et traite toute silhouette debout devant moi qui porte une arme. Je traverse la pièce pour aller dans la deuxième pièce qui donne sur l’extérieur. Où gisent 2 hostiles sur le sol. « Maison R.A.S. ». Yop nous place face à la menace. L’hostile n’était pas retenu dans ce taudis.
Convergent des équipes des vhl dans le village. On se poste, on voit rapidement le touriste qui a fait déplacé tant de monde pour ses petites vacances perso…:/ Puis retour comme nous sommes venus avec comme destination la BOA.
Débrief et fin de mission de 24H.







« Modifié: 07 Mai 2020, 14:09:42 par LLorkan »


Chepadbol

  • Moderator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 6044
Re : Débriefing
« Réponse #22 le: 07 Mai 2020, 11:34:01 »
Vendredi 20H45.
Infanterie conventionnelle :
Adjoint en VERT aux ordres de KillJoe.
Ca roule et ça déroule. Du velours !

Samedi 9H00.
TP en ROMEO 3 aux ordres de Bidasse.
Le saut de nuit avec mes cousins de l’ADAC.
Largué à 5000m. J’ai ouvert à 4700m pour me poser à moins de 20m du PRG après plus de 4000m de progression sous voile.
Une belle infiltration en territoire ENI qui laisse le temps pour l’observation et l'adaptation, si nécessaire !
Progression, éclairage et, désignation d’un camp ENI par ROMEO 2.
Progression, éclairage et, un ENI isolé et à 357m de notre spot d’observation m’est assigné pour destruction. Promis, Il n’a pas souffert !
Vers 12H00, la carte est renseignée. Je prends 10 min et quitte mon écran des yeux pour me restauré.
A mon retour, je suis grièvement blessé et les balles d’un MI8 continuent de pleuvoir sur ma position. Le bon sens aurait été de me restaurer devant l’écran !
Merci aux gars qui sont revenus me chercher parce que ça aussi on le joue !

14H00
CDG en BLEU avec Stoner en CDE 300 et Pype en CDE en 600.
Nous partons reconnaître la position ENI observée ce matin.
Ce ne fut pas aisé mais avec du calme, de la rigueur et de la méthode, on arrive à tout !

21H00
Adjoint en Bleu aux ordres de Seb.
L'ENI s'est regroupé dans un secteur qu'il connaît par cœur.
Du dur et du velu dans un terrain piégeux à souhait. Si on le présentait facile, on aurait pas envoyé le R3F !

Dimanche 13H00.
TELD héliportés par Swey avec Nano et Coolbreeze.
Nano au Barrett, pour faire face à toutes les missions que l'on nous affectera, prend la place de copilote. Son rôle est de repérer et d'identifier les menaces.
La menace est assignée celons sa nature à l'un des deux tireurs.
Coolbreeze au HK 417 20 pouces prend place à la portière de droite pour les cibles « humanoïdes ».
Moi au Barrett prend place à la portière de gauche pour les cibles plus « consistantes ».
Deux ENI planqués dans l'une des maisons d'un village.
C'est Coolbreeze  qui s'y colle en très étroite collaboration avec le pilote pendant que Nano et moi scrutons le périmètre !
Ca ne se fait pas tout seul et ça demande un beau travail d'équipe mais aussi personnel !
Adeptes de l'à peut prêt, passez votre chemin !
Bilan, 2 ENI détruits !

Libération d'un touriste.
Swey nous pose à proximité du groupe d'assaut.
Le touriste est repéré dans une maison avec deux ENI qui le tiennent en respect.
En plus d'une bonne quantité d'hommes armés dans le secteur il y a aussi un ZU et un lance grenade. Sans oublier ce vent à décorner les bœufs !
Je suis affecté aux deux hostiles qui menace directement notre touriste.
Nano est affecté au lance grenade.
Coolbreeze aux ENI qui grenouilles dans le secteur en fonction de leur menace.
Un tir de MMP détruit le ZU. Je fait feu sur mes deux cibles.
Ni un deuxième tir MMP ni Nano ne parviennent à détruire le lance grenade. La riposte, fulgurante, se fait sous la forme d'un orage de grenades.
Nos hommes se replient mais nous, nous devons détruire cette menace !
Je demande à Nano d'atteindre un rocher 50m à sa droite et de retenté sa chance. Je part sur le rocher 50m plus loin pendant que Coolbreeze réduit les menaces qui nous montent dessus.
Ce n'est que de ma nouvelle position que je comprend le problème.
Le lance grenade est protégé par un rocher que nous ne pouvions pas voir de notre position de départ. Seule sa tête dépasse. 718 m, mire à 700, corrections 1,2 UP, 2,2 L. Cible détruite !
L'ordre d'assaut est donné... Touriste libéré !
Nous restons en couverture pendant que le groupe d'assaut rejoins sa LZ au Sud.
Je signale un PKP à 1300 m en rapprochement rapide. Le gars connaît parfaitement le terrain. Il n'y a pas un buisson qu'il n'utilise pas pour masquer sont approche !
C'est à Coolbreeze qu'il est assigné. Au bout du compte c'est Hôtel qui le descendra alors qu'il n'était plus qu'à 800 m de notre position.
J'en repaire un dernier à 1867 m en pleine phase d'observation. Le vent souffle moins fort, je prend !
Mire à 1800, corrections 8 UP, 4 L. Hôtel à bien essayé de l’ajouter à son tableau de chasse mais c'est bien une 12,7 de  Barrett qu'il s'est prise dans le buffet. Cible détruite !
L'ordre des choses étant rétablie, on rejoins notre LZ en vue d'être exfiltré sur BTAC.

Bilan :
J'aime ma section ! J'aime mon régiment !
Merci à tous !




Flaw

  • Général
  • Hero Member
  • *
  • Messages: 12034
  • Le maître de guerre.
Re : Débriefing
« Réponse #23 le: 07 Mai 2020, 13:30:51 »
Les débriefs sont très bons. Beaucoup de choses déjà dites.
Je vais compléter avec des points de précisions.

Tout d'abords sur le scénario.

Le WAKAMBO n'a rien pu faire pour protéger les GAT durant l'opération CORONA. La couverture aérienne des chasseurs avait aussi cet objectif de dissuasion.
L'hélicoptère qui c'est craché le dimanche s'avère être celui d'une ONG qui cherchée à défendre le droit de circuler du paysan avec sa kalashnikov face au risque d'attaque d'antilopes sauvages...


Durant 3 nous avons tout filmé et même si YouTube semble ne pas avoir apprécié les 1 heures du samedi, à ce stade on peut revoir beaucoup de chose.
Ce que nous faisons, personne d'autre ne le fait. Les R3F sont unique et produise un jeu qui l'est tout autant.


Merci aux R3F du chef d'équipe au chef d'opération, pour les efforts consentis afin d'assurer un bon moment aux personnes autour de vous, de montrer la TEAM R3F tel qu'elle est, à savoir, marquée par la rigueur, la discipline, la hiérarchie dans ce qu'elle a de meilleurs, la volonté, la passion, le partage, l'esprit de corps et la cohésion et le tout avec une grosse dose d'endurance et de capacité à "être et durer" !

La team compte beaucoup de cadre, et les jeunes R3F, qui n'ont même pas 2 ans au sein de la team ont encore besoin d'être guidé et encadré. Ils en demandent et cherchent à apporter à cette écusson qui prime sur nos besoins et envies individuels.
Nous avons créé quelque chose de grand avec CORONA et plus largement c'est la ligné des évènements spéciaux R3F qui est le reflet de notre singularité. Ce que nous sommes, nous le devons uniquement à nos efforts et l'objectif commun.

Merci encore à vous les R3F pour le plaisir que j'ai pris tout le week-end et la fierté d'être dans ce groupe. Les années qui arrivent nous réservent encore de sacré surprises.


Bravo aux invités pour s'être accroché et avoir fait de leur mieux. Aucun R3F n'attends que vous soyez excellent. Nous espérons simplement que vous soyez attentif et que vous donniez le meilleurs.
C'est globalement acquis sur CORONA.

Je finirais avec les accrédités. Stoner, vraiment, ton niveau à changé du simple au triple depuis tes premiers pas sur le serveur il y a quelques mois.
Hubert ! A bientôt pour la prochaine.



Ce vendredi qui arrive, l'armée du WAKAMBO risque de s'investir d'avantage sur le théâtre.
L'OPEX 2.0 R3F (et pas une autre) fonctionne encore depuis vendredi dernier. Alors nous allons prolonger le plaisir.













killjoe

  • Général
  • Hero Member
  • *
  • Messages: 11759
  • "Les habiles guerriers ont tout prévus" San-Tsé
Re : Débriefing
« Réponse #24 le: 07 Mai 2020, 15:52:43 »
Un grand cru d'opération spéciale R3F clairement.
La carte a été bien choisie et travaillée pour tirer le maximum de profit de ses spécificités (défaut?).
La gestion "humaines" au top.
Le scénario rodée a pu être déroulé par les leaders de l'événement comme prévus. Bravo.
Peut être un peu trop samedi soir mais le franchissement des limites ouvre à de nouvelles sensations.
A tout cas tous étaient au rendez-vous et volontaires au possible.
Personnellement je préfère tout ce qui se passe de jour mais sur 3 jours il est évident que il y a forcement un moment de nuit.
J'ai passé de grands moments. Merci.




Swey

  • Caporal
  • Hero Member
  • *
  • Messages: 747
  • Freedom isn't free !
Re : Débriefing
« Réponse #25 le: 07 Mai 2020, 22:03:04 »
Pilote aux ordres de Nomad, aux côtés de Cédric, Shaker, Fabien et Nex.

Les missions que j'ai pu effectuer durant ce week-end :

Reconnaissance sur Wildcat, Caïman, Apache, Gripen et Reaper.
Transport de personnel et de matériel (en soute ou sous élingue) sur Wildcat et Caïman.
Parachutage de personnel sur C-130J.
Supériorité aérienne sur Apache et Gripen.
Mission de tir sur demande ou à l'initiative sur Apache et Gripen.
Désignation d'objectif depuis un Reaper au profit d'une mission de tir de l'ADAC, ainsi qu'une désignation et une demande de mission de tir depuis un Apache.
Equipe TELD embarqué sur Wildcat.
Relais radio au profit d'unités au sol ou d'autres appareils sur tout les appareils nommer si dessus.
Un nombre incalculable de préparations d'appareils, de ravitaillement, d'armement, etc ...
Ainsi qu'un peu de garde et une petite patrouille sur BOA lors de la pause miam du samedi soir.

Bref je me suis pas ennuyé, et la fatigue c'est clairement fait ressentir le samedi soir !

Les + :

Une opération sur 3 jours made in R3F !
La carte, ultra immersive, et bien moins vide que ce qu'elle laisse supposer.
Jouer l'insertion des personnels dispo sur BTAC via l'aéro.
L'état de fatigue général du Samedi soir. Ça apporte une dimension tout autre !
Pas de négatifs !

Un petit paragraphe de remerciement :

Merci à Nomad qui nous a gratifié d'un commandement aux petits oignons, en prenant en compte les forces et faiblesses de chacun de ses pilotes, leurs états de fatigues, etc.
Merci à tous les R3F, accrédités et invités présent. Nos missions n'auraient eu que peut de saveur si elles n'avaient pas étés aux profits d'hommes au sol !
Merci à nos techniciens passé comme présent. Qui nous gratifie toujours un peu plus d'outils et de moyens pour assouvir notre passion.
Merci à touts les R3F, présents comme absents, ainsi qu'aux anciens, sans qui le R3F ne serait pas ce qu'il est aujourd'hui : La référence du milsim français !

O.E.L.M.E.O.L.E
« Modifié: 07 Mai 2020, 22:04:51 par Swey »



CoolBreeze

  • Caporal Chef
  • Hero Member
  • *
  • Messages: 693
Re : Débriefing
« Réponse #26 le: 09 Mai 2020, 17:13:42 »
Groupe NOIR 1 – noir 14 PVP lisse moyen AA
2020.05.01-21h00>01h00

En binôme avec Marty, responsable de noir 14 (AA) au profit de Mollo.
LRP en 4 PVP . Dans un premier temps aux abords sud de la BTAC puis progressive à l'EST et les flancs des groupes INF alliés en manoeuvre.
Durant cette phase, quelques accrochages légers en brousse et de la fouille de village.
Nous sommes survolé par AERO en permanence presque, ambiance +++.

les + : ambiance
   PVP de sortie
   groupe au top
   Marty bon comportement et réaction merci à toi.

Les - : élongation
   pertes amis dans les fouilles.


Groupe ADAC – ROMEO 3 def/rap
2020.05.02-09h00>12h15

Sous les ordres de Bidasse, nous sommes parachuté haute altitude de nuit en mesure d'éclairer OSCAR afin de permettre une opération coup de poing.
J'adore ces phases où nous sommes peu nombreux et isolés, le travail de chacun est décuplé, le stress monte. Un vrai sentiment de faire quelque chose de fou.
Belle progression, les équipes sont scindées afin de voir loin et de d'ouvrir les angles.
Pas de résistance rencontré jusu'à la pause de midi.
Durant cette pause, une patrouille nous repère et appelle un helicoptère, quelques copains sont bléssés et une évacuation rapide est demandée. J'ai adoré cette phase, à jouer avec l'hélico ennemi tout en s'extrayant. On rentre BTAC sans douleurs.

Les + : immersion
   petite équipe isolée
   parachutage OPS
   nuit puis lévé du jour.
   Niveau de jeu de chacun ++

Les - : la fatigue (être au top longtemps c'est dur)
   oubli Chepadbol sur place
   erreur personelle lors du parachutage j'ai crié mon indicatif dehors, j'ai tenté de rattraper à la    radio mais échec, bref j'ai chié – mes exscuses au groupe, je tâcherai d'être meilleur.

Groupe JAUNE -  CDE 600
2020.05.02-14h00>17h30

Sous les ordres de NANO. Vhorg et Orphée avec moi. Cédric-j en wingman 300. Après midi dans la pure tradition INF, pas de surprise, on a fait ce qu'on savait faire, en essayant de le faire au mieux de nos capacités. Avec cédric bonne communication je trouve, on a pu bien se caler et traduire la vision de notre CDG.
Belle prestation des mes deux GV, merci à eux.
Après l'assaut sur OSCAR, je perds un GV (deco), Cédric-j en avait un en plus, donc il partage, merci !

Les + : le groupe TOP
   les invités super
   Cédric avec qui on se hurle des messages et indications sous le feu comme jadis.

Les - : les temps morts (pas mal d'hesitation avant la phase d'assaut)
   la longeur de l'action (fatigue) mais aussi un + en vrai.

Chef protection BOA
2020.05.02-19h00>20h00

Ma mission : maitenir la sécurité de la BOA pendant la pause diner.
Pour se faire à ma disposition une douzaine de PAX.
J'organise 4 binômes, par coin de BOA.
Le reste + les arrivées en cours, sont affectés à des missions ponctuelles telles que :
 - récupération hors BOA des armements legers d'une patrouille traitée aux abords
 - eclairage par DLO
 - reconnaissance dans des zones masquées (dérriere rocher etc)
A 20h00 nous sommes relevé par FLAW et la seconde équipe.

Les + :  responsabilité
   Nano et Reiben qui m'ont épaulé, merci beaucoup.

Les - : j'avais faim mais ça va.


Groupe VERT – Adjoint Pype
2020.05.02-20h00>02h15

j'ajouterai au debriefing de pype, les éléments suivants :
la fatigue du matériel peut etre mais j'ai perdu beaucoup de FPS durant l'episode d'orage et ma carte ne fonctionnait pas, obligé de déconnecter.
Du coup cela peut explquer en fin de partie le fait que je voyais Killjoe blessé inconscient alors qu'il ne l'était pas ou plus. Ce qui a entrainé sa teleportation et sa déconnexion. Désolé Killjoe ma faute.
De plus, il y a eu un incident de tir de ma part, en utilisant LGI, une grenade a explosé à mes pied (pas de blessé). J'ai bien utilisé la remise à niveau, pas d'obstacle devant moi et bonne distance de tir. La nuit quand on entre dans LGI, on voit noir (plus de JVN), cela empeche de voir ce qu'on fait, MEF ++.
Enfin, j'ai fait une grosse erreur de placement ce qui a entrainé ma perte.

Les + :  mission musclée, au contact quasi tout le long, la nuit.
   
Les - : problème matériel
   désynchro
   erreur de tir et placement
   gestion fatigue.

Groupe TE heliporté – 7.62 HK 417 L
2020.05.03-13h00>17h00

TE heliporté, juste énorme, à refaire ! (voir Debrief Chepadbol – rien à ajouter pour ma part)
Puis en appui des groupes INF, super.

Les + : Diversité mission
   heliporté
   section TE
   Merci beaucoup Swey pour le pilotage.

Les - : RAS


reiben

  • Sergent
  • Hero Member
  • *
  • Messages: 2890
  • Prends garde aux rapaces qui fondent du ciel !
Re : Débriefing
« Réponse #27 le: 12 Mai 2020, 12:57:05 »
Impossible de tout reprendre dans ce débrief tant il y aurait à raconter ! Un moment grandiose que nous avons non seulement passé entre R3F mais également fait partager à d’autres notre passion du beau jeu !

Impossible pour moi de refaire un déroulé complet mais globalement, des moments qui restent gravés.

Première mission sous les ordres de Mollo en APSO EOD. Avec mon équipe (Orphée et Kenny), nous passons un moment excellent. Je sens la volonté permanente de bien faire. Les moments indispensables de relâchement sont maitrisés et mesurés. Ils nous permettent de tenir sérieusement dans la durée. Très déçu d’être tombé lors de la fouille du village mais l’ennemi a été plus rapide que moi. Nous avions vu l’ennemi et étions en train de nous positionner tandis qu’un ennemi plus lointain nous engage. Cela arrive même si c’est rageant. Il faut reconnaitre à nos IA un je ne sais quoi de réaliste ^^

L’après-midi de samedi sera l’occasion d’une superbe LRP au plus près de Macfire où la coordination a été complexe et le terrain difficile. Une belle manche jouée là contre un ennemi très agressif !

Le soir, je suis en infanterie (typée EOD/Cyno). Aux ordres de Shaun. Un moment excellent où portés par le courage, nous avons fait face à la nuit, la pluie, la "tarditude" ^^ et un ennemi bien rugueux. Des phases de sabotage/destruction et une deuxième partie tout en dentelle où les AT-4 et autres ERYX ont volé vers un ennemi qui n’a pu que regretter ! Epuisés, le repos des braves pour le lendemain.

Ce sera une LRP sous les ordres de Shaun. Retour au sable dans le slip et aux cailloux pièges. Nécessité de réajuster l’équipe régulièrement, je retrouve mon Joke ! Ce sera un excellent moment à ravitailler et coordonner en pleine sécurité la livraison en mun et pétrole.

Au total, je n’ai pas compté les heures. Mais ce moment incroyable a permis ces deux éléments majeurs que je cite au début :

Partager entre nous la raison d’être de notre beau R3F : la passion du carré.
Partager avec tous ceux qui en sont également amoureux « en dehors ». Avec l’envie de voir ceux qui le veulent passer de la deuxième à la première catégorie ! Chemin difficile mais voilà l’un (visible) des nombreux résultats (que nous gardons pour nous, R3F).

Alors désolé à ceux qui n’ont ni pu vivre, ni pensé à regarder (enfin vous pouvez vous rattraper ^^), ni pu participer. La peur n’évite pas le danger alors venez tester vos limites… ou bien les repousser ;)
« Modifié: 12 Mai 2020, 12:59:16 par reiben »



Flaw

  • Général
  • Hero Member
  • *
  • Messages: 12034
  • Le maître de guerre.
Re : Débriefing
« Réponse #28 le: 12 Mai 2020, 13:49:33 »
Merci pour le débrief, mais nous on attend les autres parties du film !!!    ::) 8) :P






reiben

  • Sergent
  • Hero Member
  • *
  • Messages: 2890
  • Prends garde aux rapaces qui fondent du ciel !
Re : Débriefing
« Réponse #29 le: 12 Mai 2020, 14:32:29 »
 ::) 99%...