Auteur Sujet: Suivie des opérations sur OPEX (serveur public R3F)  (Lu 164603 fois)

Frog

  • 1ere Classe
  • Hero Member
  • *
  • Messages: 678
Re : Suivie des opérations sur OPEX (serveur public R3F)
« Réponse #1515 le: 13 Août 2019, 00:18:33 »
20190812

SITAC :
ROHUM (origine DRM) : EEI probable sur un axe secondaire ouest Tanouka

Trinôme motorisé VLFS lisse : Loulou/Redligne/Frog  NEDEX

ROHUM confirmé : Un EEI et deux secondaires désamorcés, site dépollué, explosifs neutralisés par deux charges dans un champ près de la BTAC.

« Modifié: 13 Août 2019, 00:22:27 par Frog »

Cornac

  • 1ere Classe
  • Hero Member
  • *
  • Messages: 1482
  • Close Air Support
Re : Suivie des opérations sur OPEX (serveur public R3F)
« Réponse #1516 le: 13 Août 2019, 21:57:08 »
MINISTERE DES ARMEES
CONFIDENTIEL OPÉRATIONS R3F
Dossier suivi par 1cl Cornac

Le 13/08/2019

Émetteur : CPCO CHEF CONDUITE
Destinataires (action) : EMO AIR / EMO MARINE / EMO TERRE / CFT / CFA / CSOA / SSA / SEA
Destinataires (info) : COS / DRM / COMFST / CFA BFSA / ALFUSCO

OBJET : Mise en place de moyens et personnels
MCA : ACTIONEXT
Urgence : URGENT

PRIMO / PRÉPARATION DES FORCES
Afin de permettre au COM R3F de mener à bien les missions qui lui seront confiées dans 48H il est demandé aux entités en action de réaliser les actions suivantes :
-Mise en place par VAM (Voie aérienne Militaire) d'un premier contingent de 10 personnels sur zone.
-Prépositionnement de moyens de soutien (MUN/SANTE/PÉTROLE/SOUTIEN DE L'HOMME).
-Manœuvre du GAN (Groupe Aéronaval) pour être au large des côtes de Tanoa NLT 20190815.
-Préparation des moyens AIR et ALAT en vue de soutenir et appuyer la manoeuvre. Potentiel technique à générer pour une mission de 3H.

SECUNDO / PRÉPARATION DES OPÉRATIONS
Les unités ou éléments actuellement sur la zone de Tanoa méneront dans les meilleurs délais une mission URR permettant de caractériser le dispositif ENI dans la zone. Les CR seront transmis à DRM SITU qui rédigera une note de synthèse pour le CAB MINARMEES. Positions et forces observées. Réactions et capacités tactiques. Intentions si capture de prisonniers permettant ROHUM. A minima le RENS GE (ROEM) est attendu dans 24H. 

TERTIO / OPÉRATIONS SPÉCIALES ET CONVENTIONNELLES
Les opérations spéciales et conventionnelles actuellement en phase de planification seront soutenues par tous les moyens déployés selon le mode d'action qui sera décidé par le COMANFOR R3F sur zone. Etat Major COS dépendant du CEMA directement émettra ses ordres et en fonction de ses besoins sera soutenu par CPCO qui lui allouera les moyens nécessaires.
Au regard de la rapide détérioration de la SITAC sur zone une action de vive force est attendue afin de mettre un terme aux violences endémiques qui caractérisent la région. Les intentions STRAT POL-MIL laissent entrevoir une action cinétique d'emblée sur tout adversaire identifié.


CONFIDENTIEL OPÉRATIONS R3F
« Modifié: 15 Août 2019, 16:33:16 par Cornac »

LLorkan

  • Caporal
  • Hero Member
  • *
  • Messages: 1618
  • On ne juge les hommes que par leurs actions
Re : Suivie des opérations sur OPEX (serveur public R3F)
« Réponse #1517 le: 13 Août 2019, 22:21:48 »
Afin de réaliser la partie "secundo/préparation" j'ai besoin de volontaire pour le 14/08/19 à 21:00 pour la mission URR. La mise en œuvre se fera en fonction des effectifs présents. en ROHUM, ROEM ou ROIM. Afin de rendre compte de l'activité et des dispositifs GAT sur Tanoa.
Durée de mission 2h environs

LLorkan

  • Caporal
  • Hero Member
  • *
  • Messages: 1618
  • On ne juge les hommes que par leurs actions
Re : Suivie des opérations sur OPEX (serveur public R3F)
« Réponse #1518 le: 13 Août 2019, 22:22:02 »
Présent

Stoner

  • Full Member
  • ***
  • Messages: 237
  • La fin de l'espoir est le commencement de la mort
Re : Suivie des opérations sur OPEX (serveur public R3F)
« Réponse #1519 le: 13 Août 2019, 23:11:12 »
Présent.

Nex

  • 1ere Classe
  • Sr. Member
  • *
  • Messages: 328
Re : Suivie des opérations sur OPEX (serveur public R3F)
« Réponse #1520 le: 14 Août 2019, 13:39:29 »
Présent !  ABSENT: retour de vacances, BOX HS avec l'orage.
« Modifié: 14 Août 2019, 18:09:12 par Nex »

Chepadbol

  • Adjudant
  • Hero Member
  • *
  • Messages: 5620
Re : Suivie des opérations sur OPEX (serveur public R3F)
« Réponse #1521 le: 14 Août 2019, 17:48:15 »
Présent.

LLorkan

  • Caporal
  • Hero Member
  • *
  • Messages: 1618
  • On ne juge les hommes que par leurs actions
Re : Re : Suivie des opérations sur OPEX (serveur public R3F)
« Réponse #1522 le: 14 Août 2019, 20:58:51 »
Présent !  ABSENT: retour de vacances, BOX HS avec l'orage.
Suivi.

LLorkan

  • Caporal
  • Hero Member
  • *
  • Messages: 1618
  • On ne juge les hommes que par leurs actions
Re : Suivie des opérations sur OPEX (serveur public R3F)
« Réponse #1523 le: 15 Août 2019, 10:06:30 »
20190814 [2100-2330] CR MISSION TANOA

Situation :

Le R3F est fraichement débarqué sur l'archipel de TANOA, suite à l'instabilité croissante dans la région.
Plusieurs secteurs sont occupés par des groupes armés terroristes dans les parties Nord ouest et E-SE de l'île principale. Les densités de communications sont fortes.
Une mission est prévue d'envergure le soir du 15 Août (+01:00 GMT), afin d'apporter des éléments de situations complémentaires une mission URR est préparée à la hâte.

Missions :
La mission est de faire un éclairage dans les zones nord et zones est. L'objectif est de fournir la nature exacte des hostiles, leurs volumes et les moyens et techniques de combat utilisées.

Exécution :
La mission utilisera des moyens de détection d'ondes électromagnétiques qui est embarqué dans le Fennec Un drône de type DLO sera également utilisé afin de corroborer les information ROEM.
Une première position est définie sur un point relai-station service sur le nord de l'île (Oscar I). L'approche sera faite en discrétion.
Le 2ème sera une position dans l'est (Oscar II). La manière d'approche sera la même que Oscar I.

Points particuliers :
Rester méfiants des axes mêmes si nous les empruntons.

CR de mission :

Effectifs : LLorkan, Chep, Stoner, Kobra

Déplacement sur les axes sans problème jusqu'à Oscar I. Observation lancée à l'EMILE du Fennec signale des hostiles sur le nord. Le Fennec est caché de la route sur Oscar I. Le drone a subbi une panne au décollage, on dépêche une autre personne pour en récupérer un d'opérationnel rapidement.
Afin de compléter rapidement les données de l'EMILE. Un point d'observation est ajouté à la mission. OP 1. Il est situé au nord du point parking, dans un petit fort de la 2ème GM sur des hauteurs et offre une vue imprenable sur la localité de SAVU et le croisement des principales routes.

Lors du départ en fennec d'OSCAR I à OP 1. L'équipe URR tombe nez à nez avec une sonnette ennemie. Qui est traitée dans la foulée. Le Fennec emprunt la piste dans la jungle jusqu'à un point de parking en lisière de forêt. Puis progression sur OP1. L'équipe est à nouveau engagée. Le TP frappe des coup assez précis mais pas suffisamment pour toucher les membres. Après une manœuvre, il est traité. Arrivé sur OP 1 l'observation s'avère négative, excepté un PAX, suspecté hostiles dans une maison à SAVU, il doit faire office de sonnette.

Pas de CR des Villes de NICOLET et du PETIT NICOLET. A l'EMILE, les mouvement de troupes sont clairement visible. Les GAT sont très mobiles sur leur terrain.

Arrivé du 2ème DLO. Départ pour Oscar II.
Arrivée sur OSCAR II. Le Fennec est caché de la piste. Puis déplacement sur les points OP 1 puis OP 2. Quelques personnels armés sont détectés par le drône et 1 PU SPG-9 du côté d'OUMERE. Un camion est aussi détecté à la NEB. De visu, pas d'hostiles en observant les compartiment de terrain. Il y a peut être un hostile sur Nandaï.

Le retour se fait sentir. Pas d'hostile ayant engagé sur le retour.

Bilan : mitigé, les détection EMILE ont été faites. Malheureusement, les ennemis ne semblent pas au rdv. A voir... Point dommageable, le drône en panne lors de la première étape qui empêche d'avoir des compléments d'information sur OSCAR I.
2 points à noter sur la mission : la contradiction (temps vs qualités d'observation) et l'engagement du TP qui amène une intensité très forte et un changement de comportement immédiat !
Pas de blessés.

Merci aux participants.


Scan à l'EMILE du CO


Scan à l'EMILE du Fennec


Scan à l'EMILE du Fennec OSCAR II et baptême terrain
« Modifié: 15 Août 2019, 12:13:13 par LLorkan »

Cornac

  • 1ere Classe
  • Hero Member
  • *
  • Messages: 1482
  • Close Air Support
Re : Suivie des opérations sur OPEX (serveur public R3F)
« Réponse #1524 le: 15 Août 2019, 17:27:09 »
MINISTERE DES ARMEES
CONFIDENTIEL OPÉRATIONS R3F
Dossier suivi par 1cl Cornac

Le 15/08/2019

Émetteur : SOUS CHEF OPERATIONS EMA
Destinataires (action) : CPCO /COM R3F / COS
Destinataires (info) : DRM / COMFST / CFA BFSA / ALFUSCO

OBJET : Début des opérations zone TANOA
MCA : ACTIONEXT
Urgence : IMMEDIAT

PRIMO / RENSEIGNEMENT
A l'issue de la mission URR du 20190814 il apparait que les GAT sur la zone de TANOA présentent une empreinte faible et fugace peu propice à une action initiale CTRL-Z de FC (Forces Conventionnelles). Leurs actions apparaissent néanmoins coordonnées et particulièrement bien dissimulées par les frondaisons épaisses de la végétation luxuriante de cette zone tropicale. Le renseignement SAT ne révèle que peu d'activité de moyens lourds tandis que le ROEM indique une certaine densité d'échanges tactiques. Après exploitation de la base de données [CLASSIFIEE] et une réunion de coordination avec la Direction du Renseignement de la DGSE il semble possible de mener une action d'entrave sur le leadership de cette mouvance qui doit se réunir ce soir dans une zone qui reste à préciser (ROHUM en attente). Ce segment de la manœuvre étant le plus sensible il fera l'objet d'une diffusion par un réseau de classification approprié et le renseignement sera transmis par porteur directement au commandant des opérations.

SECUNDO / PRÉPARATION LOGISTIQUE
Tous les moyens nécessaires OPS/LOG/RH ont été acheminés sur place par VAM et Affrétés (aéronefs et bateaux). Capacités OPS à 100%. VERT ACTION LOG.

TERTIO / OPÉRATIONS SPÉCIALES
Dans le cadre de l'opération "CORAIL ROUGE" sur la zone de TANOA le SCOPS ordonne au COS de mener une opération spéciale afin de NEUT l'EM TAC des GAT sur zone TANOA. 

Chaine C2 :
OPCOM : CEMA
OPCON : GCOS
TACOM : COM R3F
TACON : CDG R3F

ROE :
Déléguées au COM R3F : Il est autorisé d'engager tout élément identifié hostile sur ordre de l'OPCOM. Fouille de propriétés privées. Capture de personnels aux fins d'interrogatoires. Destruction de ressources présentant un intérêt tactique.

QUARTO / FINANCEMENT
Cette opération sera financée par le BOP OPEX (budget opérationnel de programme) et les frais afférents pris en compte en conséquence. Les personnels seront placés en ISSE (indemnité pour sujétion de services à l’étranger) depuis leur mise en route depuis la métropole. Le COMMISSAIRE/LEGAD sur zone se tiendra EMD (en mesure de) financer d'éventuelles demandes de contentieux avec les collectivités locales.

QUINTO / COMMUNICATION
La communication est fermée sur cette opération. Elle ne fera l'objet d'un éventuel commentaire que lors du point Presse de jeudi prochain par le porte-parole de l'EMA uniquement après accord EMP (EM Particulier Elysée). DICOD en appui et en veille sur les RS.
 
CONFIDENTIEL OPÉRATIONS R3F
« Modifié: 17 Août 2019, 00:02:48 par Cornac »

Cornac

  • 1ere Classe
  • Hero Member
  • *
  • Messages: 1482
  • Close Air Support
Re : Suivie des opérations sur OPEX (serveur public R3F)
« Réponse #1525 le: 16 Août 2019, 01:33:06 »
20190815 CR MISSION TANOA


Mission : capturer ou neutraliser un chef terroriste localisé par ROHUM DGSE. Ce dernier est protégé par une unité de GAT retranchée dans le NW de la zone Tanoa. D'un volume "GROUPE" ils disposent d'armements collectifs de type 14,5 sur affut et un blindé léger de type BTR assure des patrouilles régulières en périphérie de leur dispositif.

MEDO : (Méthode d'Elaboration d'une Décision Opérationnelle)
But de la mission (l'esprit) : décapiter le leadership GAT pour désorganiser et affaiblir sa structure de combat dans l'archipel.
Quoi (la lettre) : s'approcher en souplesse pour être EMD d'identifier et traiter cette HVI. Puis si possible récolter le RENS par SSE (Sensitive Site Exploitation) en récupérant toutes les TRANS/Cartes/docex etc.

Cadre général de l'action :

Contexte POL-MIL et juridique : CONOPS encadrant de l'OP "CORAIL ROUGE" qui permet le déploiement de forces FR dans la zone. Action MIL FR validée en CSNU (Conseil de Sécurité des Nations Unies).
Quand : dès que possible soit le 15/08/19.
Où : environnement physique de type jungle et littoral. MTO : moyenne, temps couvert et pluvieux.
Etude des points clés du terrain : l'ENI a étalé son dispositif en cercle dans une presqu'île sur une éminence rocheuse qui lui permet une défense ferme efficace et robuste. La plage Ouest est battue par des feux d'armes lourdes. L'approche du flanc Nord amènerait à s'exposer sur une crète en prenant le risque d'être pris à revers par le blindé en maraude sur les axes. De surcroit la population des villes avoisinantes pourrait déceler notre approche. L'approche Est ne permet pas de manœuvrer et expose les vecteurs d'infiltration nautique.
Contre qui : force GAT bien équipée, fanatisée et droguée. Capacités de combat avérée en milieu jungle. Adversaire rugueux et déterminé. A traiter avec la plus extrême prudence.
Avec qui : un seul groupe action. 11 personnels dont 5 R3F. Pas d'appuis lourds.
Rapport de forces : légèrement défavorable.
Lieu et moment clés de l'action : la surprise et la discrétion de l'approche sont déterminants pour conserver notre initiative => une approche par le Sud permet d'accoster en sureté et de laisser le vecteur nautique à l'abri tout en progressant à couvert vers la base d'assaut.

1/ la mise en place d'un élément d'appui TELD à 1,2 km sur l'ouest de l'objectif (avec 90° d'angle/axe d'arrivée du groupe action) doit confirmer le RENS et donner l'alerte en cas de rupture de discrétion. Il doit également être EMD appliquer des feux anti-personnels et matériels S/O (sur ordre) d'emblée et si possible sur la HVI si cette dernière est identifiée. Doté d'un vecteur nautique il agira comme élément réservé en cas de besoin. Equipé d'un moyen AC lourd (MMP) il est EMD NEUT le BTR si ce dernier se dévoile sur le flanc W.

2/ la progression en jungle en discrétion doit amener le GRA (Groupe Action) en position d'utiliser ses armes et de prendre l'ascendant en arrivant à couvert sur la base d'assaut. Un mouvement de vive force doit ensuite lui permettre de prendre pied sur les premières barrières rocheuses tout en étant appuyé par les TELD. Un débordement par la gauche dans la zone appuyée sera décidée en conduite si les conditions le permettent.

Confrontation des MA (Mode d'action Ami) et ME (Mode Action ENI). Décision d'engagement validée.

Affectation des personnels
CDO et CDG JAUNE: Cornac / Medic Jamaal / Defrap Stoner
300 : Djin / SoP / Redline
600 : Llorkan / Kobra (Minimi) / Linux (LGI)
CDG ORANGE : Chep / Nano (PGM)



EXECUTION :

Mise en place : RAS les personnels sont briefés et équipés conformément aux ordres. Les deux bateaux SOF permettent une navigation confortable et rapide vers les PIC (points d'insertion commando). Le séquençage des mises à terre permet aux TELD de prendre position et de débuter leurs observations tandis que le GRA aborde la plage sud.

Infiltration initiale du GRA : alors qu'il s'apprête à débuter son mouvement en formation flèche une sonnette en patrouille déboule en diagonale dans le dispositif et traite deux pax de 300 d'une même rafale avant d'être abattue. Premier coup dur pour le groupe cueilli à froid. Il faut alors se ressaisir et se relancer. Les TE annoncent que leur visuel de l'objectif est rendu difficile par une ligne d'arbre. Le commandement décide la poursuite de l'opération en toute connaissance de cause au regard des enjeux.

Progression : La suite de l'infiltration sera compliquée car la rupture de discrétion amène des contacts qui engagent le groupe à moyenne distance. Leurs tirs sont diaboliquement précis malgré la jungle et nous subissons quelques pertes supplémentaires. Un suicide bomber vient même se jeter sur le 300 qui le décèle à temps et le traite avant qu'il n'actionne sa veste. Avec tout ce raffut l'ENI applique des feux indirects qui martèlent notre progression. Fumigène Mo sur les arrières proche : plaquage au sol. Moment difficile où le groupe fut cloué au sol le temps de se réarticuler avec les valides pour réduire la menace d'un TE perfide qui nous engage. Décision de bond latéral vers la plage Est pour sortir du réceptacle mortier qui ne blesse personne. La pression se fait sentir et autorisation est donnée aux TELD d'appliquer des feux de suppression sur le flanc Sud de l'objectif pour freiner la manœuvre ENI.

L'assaut : Profitant d'une accalmie dans le combat le groupe peut alors rebasculer vers l'ouest et s'emparer de sa Base d'assaut où il s'établit en point d'appui. Les TE donnent l'alerte d'une patrouille qui fait route droit vers nous depuis le Nord où il vont décréter à 250m. Ils seront accueillis par nos tirs précis et traités en conséquence.
Moment clé du combat le CDO perçoit une opportunité de prendre pied sur la périphérie du dispositif en s'emparant de la crête qui donne des vues sur l'objectif. Décision de prendre d'assaut le piton et de déloger l'ENI résiduel qui pourrait s'y trouver à la grenade. Le 300 fonce et dans un mouvement audacieux parvient à appliquer des tirs fichants dans le cœur du sanctuaire ENI.

La HVI est traitée dans cette action fulgurante et héroïque. Mais la riposte est vive et cruelle. Une 14,5 en contrebas pivote et fixe le 300. Le groupe réarticulé au complet sur la crête tente de se dégager mais ne parvient pas à manœuvrer avec le CDE 300 à terre. Le tireur LGI lourdement blessé se noie dans son sang sur la pente du piton contraignant le CDG à servir l'arme pour appliquer des tirs de désengagement. La mise en œuvre de l'arme s'avère dangereuse sur la pente arrière du piton et il faut reculer pour permettre la mise à niveau du tube. S'exposant inconsidérément le CDG est touché par un tir ALI d'un TE qui déborde sur l'ouest. Le groupe souffre mais tient bon ses positions. Les CDE reprennent la main pour désengager le groupe. Décision de se replier vers la Base d'assaut pour y constituer un nid de blessés.

Le repli : L'AUX SAN est démuni (plus de sang) et il faut demander aux TE de quitter leur position pour venir en tant que QRF/SAN nous prêter main forte. Las les bruits de moteur du BTR dans l'Est sur la pénétrante n'ont pas été pris en compte et ce dernier pointe son vilain museau blindé dans le dispositif au pire moment possible et fauche les personnels en train de rapatrier les blessés. Il sera traité par Stoner qui utilise l'AT-4 après s'être judicieusement coordonné avec 600.

L'exfiltration : Le groupe se reconstitue en défense ferme avec l'aide des TE qui peuvent ensuite nous extraire avec leur embarcation au plus près de la zone des combats. L'armement organique du navire est utilisé pour appliquer des tirs de suppression sur les positions GAT potentielles. Dépose au passage sur le PIC du GRA pour récupération du navire de Jaune et retour direct vers BTAC.
 


Conclusion : la mission fut remplie mais le prix du sang fut également acquitté. HVI traitée pour 11 pertes subies / 5 personnels indemnes. SSE non réalisée. Dispositif ENI partiellement réduit. Le bilan est donc juste positif et nous avons frôlé l'échec mission il faut le reconnaitre. Une juste temporisation sur la base d'assaut et l'usage du LGI sur les positions des 14,5 nous aurait peut-être permis d'asseoir notre avantage tactique avant l'assaut. Toutefois je retiens l'intensité des combats alors que nous étions "montés fins" et le fait que le groupe n'a jamais cédé. Confronté aux pires difficultés qui soient il a toujours su collectivement s'adapter à une situation parfois critique. Je note l'excellent comportement des personnels invités que je remercie pour leur sérieux tout au long de cette mission. Je remercie aussi mes camarades R3F pour la confiance accordée pour ce premier lead sur une soirée d'été riche en émotions !

L'aventure continue et vous êtes conviés à la suite des opérations "CORAIL ROUGE" samedi soir  ;)
« Modifié: 16 Août 2019, 12:28:39 par Cornac »

Cornac

  • 1ere Classe
  • Hero Member
  • *
  • Messages: 1482
  • Close Air Support
Re : Suivie des opérations sur OPEX (serveur public R3F)
« Réponse #1526 le: 17 Août 2019, 00:21:57 »
MINISTERE DES ARMEES
CONFIDENTIEL OPÉRATIONS R3F

Dossier suivi par 1cl Cornac

Le 17/08/2019

Émetteur : SOUS CHEF OPERATIONS EMA
Destinataires (action) : CPCO / COM R3F / EMO TERRE
Destinataires (info) : CFT / CFA / ALFAN / COMSUP NC.

OBJET : OPERATION CORAIL ROUGE zone TANOA
MCA : ACTIONEXT
Urgence : FLASH

PRIMO / RENSEIGNEMENT
La mission réalisée le 20190815 par les Forces Spéciales sous OPCON COS a permis de porter un coup sévère à l'organisation terroriste implantée dans l'archipel. Leur chef aurait été neutralisé ainsi que la majeure partie de son groupe de protection rapprochée. La réunion de coordination EMA-DRM-DGSE-COS fut l'occasion de présenter une inflexion de la ligne d'opération sécuritaire de l'opération "CORAIL ROUGE" lancée cette semaine. Les GAT sont temporairement affaiblis et vont vouloir reprendre l'initiative au plus tôt afin de démontrer leur emprise sur la population locale.

SECUNDO / MISSION
Afin de conserver l'initiative dans la zone d'opération je veux mener une opération d'envergure en démontrant ma liberté de mouvement tout en reprenant contact avec la population. A cet effet j'ordonne au COM R3F de mener une action de CTRL-ZONE sur les grands axes.

TERTIO / OPÉRATIONS CONVENTIONNELLES
Dans le cadre de l'opération "CORAIL ROUGE" sur la zone de TANOA le SCOPS ordonne au CPCO de mener une opération conventionnelle sur la zone TANOA. Début des opérations le 2019081719H00Z. Tous les moyens déployés sur BTAC seront susceptibles d'être engagés. Potentiels techniques devront permettre 3H de combat. 

Chaine C2 :
OPCOM : CEMA
OPCON : CPCO
TACOM : COM R3F
TACON : CDG R3F

ROE :
Cf directives initiales.

QUARTO / COMMUNICATION
La communication est à la diligence du COMANFOR en appui de son action selon les directives initiales. Elle fera l'objet d'une présentation lors du point Presse de jeudi prochain par le porte-parole de l'EMA.
 
CONFIDENTIEL OPÉRATIONS R3F
« Modifié: 23 Août 2019, 09:57:41 par Cornac »

Anis

  • 1ere Classe
  • Hero Member
  • *
  • Messages: 778
  • méfie toi de l'eau qui dort
Re : Suivie des opérations sur OPEX (serveur public R3F)
« Réponse #1527 le: 17 Août 2019, 10:28:57 »
avant il y avais Yamak , Maintenant on a Cornac  ;D ;D on va vous imposer une légende avec vos débriefing  ;D ;D

CoolSnake

  • Sergent
  • Hero Member
  • *
  • Messages: 7155
  • Soldats ! Songez à être dignes de vous ! - NB
Re : Suivie des opérations sur OPEX (serveur public R3F)
« Réponse #1528 le: 18 Août 2019, 09:54:35 »
 ;D ;D

Cornac

  • 1ere Classe
  • Hero Member
  • *
  • Messages: 1482
  • Close Air Support
Re : Suivie des opérations sur OPEX (serveur public R3F)
« Réponse #1529 le: 18 Août 2019, 18:24:11 »
20190817 CR MISSION TANOA

Une longue et dense soirée d'été marquée par plusieurs temps forts !

RAPPEL DE LA MISSION : Afin de conserver l'initiative dans la zone d'opération je veux mener une opération d'envergure en démontrant ma liberté de mouvement tout en reprenant contact avec la population. A cet effet j'ordonne au COM R3F de mener une action de CTRL-ZONE sur les grands axes.

MEDO : Pour reprendre contact avec la population et réaffirmer la liberté de circulation sur les routes il faut les emprunter avec du matériel lourd, visible et puissant. Avoir une capacité d'emport d'aide CIMIC. Les actions civilo-militaires doivent permettre d'obtenir du RENS sur les GAT tout en inversant le rapport de force en notre faveur en incitant les populations à collaborer avec la Force plutôt qu'à se soumettre aux terroristes. Méthode délicate qui ne porte ses fruits que si la coalition reste sur place. Cf Afgha, BSS, etc.
Pour ce faire le COM R3F décide de réaliser une opération d'infanterie mécanisée comportant 3 x VHL. Un renseignement d'origine DGSE fait état d'un possible rassemblement GAT dans le Nord de l'île. Il faut donc suivre l'axe le plus rapide pour y mettre un terme.

Affectation des personnels
CDO et CDG JAUNE: Cornac / Medic Kobra / Defrap Goten / VHL Fennek en V3
300 : Nano / Llorkan / Linux / VHL Centauro en V1
600 : Djin / Stiffler / Jamaal / VHL VBCI en V2
BLEU : Chep / Yop / SoP / Redline / Stoner / embarqué dans V2

EXECUTION :

TEMPS 1 : Départ de la rame vers la localité de Lifou situé juste au Nord de BTAC. Bleu débarque et assure l'interface avec la population. Distribution de rations à la station service. Recueil de renseignement d'ambiance. Soudainement un BMD surgit sur un chemin de terre par le travers Est du dispositif ! Il est pris en compte par V2 qui le neutralise par un double tir de missile. Cette première action aura été le baptême du feu pour le groupe qui repart plus attentif que jamais.

TEMPS 2 : approche de la grosse bourgade de Tanouka. Située en périphérie de la zone tenue par les GAT il convient de l'aborder en souplesse. La rame s'arrête à bonne distance et verrouille le carrefour Sud. Le groupe BLEU part en voltige éclairer les abords de la ville en s'infiltrant par les couverts sur les hauteurs qui dominent le village. A ce moment une sonnette GAT arrive par l'axe Ouest et engage au RPG notre V2 qui riposte et neutralise l'assaillant. Les dégâts mineurs seront réparés auprès du garagiste local au prix de quelques rations. BLEU rend compte de l'absence de menace en ville. Le groupe repart et prend position sans difficulté dans le centre. Action Civilo-Militaire et distribution de vivres. RAS. L'infanterie remotorise et la rame repart vers le Nord, l'adversaire et le danger.

TEMPS 3 : la zone de la scierie près du volcan est supposée abriter un rassemblement de nature GAT. La rame s'immobilise à bonne distance et constitue un point d'appui et de commandement avec V2 et V3. Les liaisons sont établies avec la BTAC et le mortier est mis en batterie flash. L'infanterie s'approche avec précaution par le Sud pour prendre des vues tandis que V1 prend en caponnière la route d'accès en mesure d'appuyer Bleu. Une activité de patrouille est décelée. Un premier tir Mo est ordonné.





Le coup de pied dans la fourmilière est immédiatement suivi d'une riposte foudroyante de l'ennemi qui inflige ses premières pertes au groupe Bleu en mauvaise posture; D'autres tirs indirects sont appliqués au plus près par l'équipe en base d'appui. Les obus claquent à moins de 50m de nos camarades en difficulté; Un groupe de marche est constitué avec des personnels de V2 / V3 et part en QRF MEDIC relever les personnels blessés. L'action est relancée et V1 peut déborder l'objectif suivi par V2 qui verrouille le site. V1 tombe alors sur un ZPU 23-2 posé en plein de milieu de la route. Explication mutuelle et avantage Centauro au prix d'une paire de roues avant.

L'infanterie investit l'objectif. Quelques tirs de fuyantes au NW l'amènent à se poster derrière un bâtiment. C'est alors qu'un BMD embusqué dans ses 6H au cœur de la forêt sur un sentier de chèvre entre deux rochers se dévoile ! Moteur éteint il était totalement invisible et perfidement placé. Il a laissé passer V1 et a patiemment attendu une proie à sa portée… Le groupe INF à découvert est alors déchiqueté par un tir fichant unique laissant supposer à tout le monde qu'un suicide bomber était caché sur zone. Il fallu faire éteindre les moteurs des V1/2/3 pour identifier qu'un autre VHL était sur les lieux. V2 et V1 purent alors le prendre en compte et lui régler le sien. Relevage de Bleu tandis que V1 poussa une rapide reco sur l'axe N afin d'aérer le dispositif.
Pendant ce temps l'INF effectua les mesures de fouille et de SSE (Sensitive Site Exploitation) en récupérant les GPS/radios/cartes des terroristes neutralisés. Exploitation à venir par DRM pour relance de la manœuvre la semaine prochaine... Le bâtiment ayant servi de PC aux GAT est alors piégé à l'explosif pour destruction des matériels de soutien. Le blast laissera la structure indemne mais ravagera l'intérieur efficacement. La mission "reconnaissance" est accomplie. 

TEMPS 4 : La colonne repart vers le Sud jusqu'à Tanouka puis oblique son itinéraire vers le Sud Est et la côte afin d'exploiter un renseignement d'opportunité. La ville d'Ouméré est franchie sans encombre. La rame s'arrête alors en point d'observation sur la butée N du pont qui mène à l'île secondaire et à la ville d'Harcourt sous influence GAT. Une paire de VHL est décelée au loin et V1 rapporte leur destruction. Il franchit le pont sous l'appui de V2 dont l'infanterie a pu sécuriser les abords. V1 engage un BMD à courte distance et le détruit en lisière Sud de la ville. Tout le groupe peut ensuite franchir à son tour. Un petit groupe de combattants ENI se présente dans nos arrières de l'autre coté du détroit et il est réduit aux armes de bord de V3 puis V2. La progression peut alors reprendre et Harcourt est traversé sans encombres.



TEMPS 5 : la progression sur l'axe unique qui part de Harcourt vers le Sud est particulièrement dangereuse en raison du caractère unique de cet axe de communication qui canalise les mouvements de véhicules ENI. Et ça se confirme lorsque nous tombons nez-à-nez avec un puis deux BMP suivis d'un PU. Ils sont tous les trois neutralisés de belle manière par nos V1 et V2. Ordre est alors donné de se porter sur la localité de Doodstil à l'Est dont il n'avait échappé à personne qu'elle était le fief d'une activité terroriste ces derniers jours. Nous l'aborderons donc par un axe secondaire qui devrait nous amener au cœur de leur sanctuaire sans avoir à passer par la porte principale… A titre de précaution et pour couvrir nos arrières nous posons un puis deux bouchons de mines AC sur les carrefours de pistes car visiblement les GAT exploitent ces axes reculés. Ces dernières rempliront à merveille leur office de manière facétieuse sur nos hôtes durant notre exfiltration… Un camion de type GAZ est repéré et détruit par V1.

TEMPS 6 : nous abordons notre ultime point dur de la soirée avec détermination. L'effort est intense et il faut bien du courage à notre groupe pour se lancer à l'assaut de ce nid de frelons. D'ailleurs un insecte volant de type Mi-8 s'invite dans l'arène sans y être invité ! Il sera détruit ultérieurement par une succession de tirs et s'écrasera dans le centre-ville. Le Commissaire prendra en compte le contentieux avec la Mairie pour versement des indemnités liées aux dommages de guerre.
L'infanterie débarquée, a qui on a déjà beaucoup demandé, est une nouvelle fois sollicitée pour faire la différence. Elle le fera avec abnégation et esprit de sacrifice. V1 déboule sur l'axe secondaire et viendra verrouiller le carrefour Sud tandis que V2 et V3 s'infiltreront en appui de BLEU. Ce dernier subit quelques pertes en entrée de ville par des tireurs embusqués derrière leurs persiennes qui ne se dévoilent qu'au dernier moment. La combinaison des feux portés et embarqués fait néanmoins la différence et la ville est conquise. Toutefois au regard des contraintes horaires il n'est pas possible d'exploiter notre coup de rein. Il faut remotoriser l'infanterie et quitter le périmètre.



TEMPS 7 : l'exfiltration est réalisée sur l'axe principal et nous entendons au loin détonner nos mines qui doivent ainsi empêcher l'ENI de nous couper la route de retour. Nous franchissons le pont (que nul couillon ne fera sauter) et traversons la ville de Kotomo pied au plancher prenant par surprise tout un groupe posté dans la ville. Sitôt franchi nous actionnons nos contremesures pour masquer notre exfiltration derrière un écran fumigène. La BTAC est rejointe sans anicroche. Les matériels sont remis en condition et réintégrés. RAS.

CONCLUSION
Une mission de PAT MECA / RECO menée tambour battant par un groupe soudé qui n'a jamais failli. Solide dans l'adversité il a su trouver des réponses à chaque situation. Les 14 personnels auront parcouru plus de 27 Km, neutralisé 8 VHL et 1 HM ENI au prix de 10 pertes. Aucun n'aura démérité et la chancellerie aura fort à faire pour reconnaitre les exploits de chacun dans l'action. L'île reste soumise à l'influence GAT certes mais cette dernière sait qu'elle trouvera le R3F sur son chemin dorénavant.

L'opération "CORAIL ROUGE" se poursuivra la semaine prochaine et gagnera surement en intensité. Restez sur la fréquence !
« Modifié: 25 Août 2019, 10:57:31 par Cornac »