Auteur Sujet: Débriefing  (Lu 577 fois)

Flaw

  • Général
  • Hero Member
  • *
  • Messages: 8977
  • Le maître de guerre.
Débriefing
« le: 08 Novembre 2017, 20:38:07 »
Une opération de 12 heures R3F c'est une quarantaine de gars qui finissent  rincés à 1h30 du matin !




Encore un très grand moment de jeu messieurs. Encore une opération de 12 heures différente des précédentes.
Débriefer une tel opération en quelques ligne est réducteur tant il y a de choses qui se mêle. Entre les phases de jeux, l'aventure humaine et l'effort physique.
Jouer a notre niveau durant 12 heures, cela demande comme en vrai de gérer des temps de récup, de savoir prendre du recul mais aussi de se soutenir les uns les autres. Nous clairement complètement taré pour en arrivé là !


Les - de l'opération MINOTAURE :
- Trop de mort. De toute façon, 1 mort c'est un de trop.  ;)
- Le Zeus, pas au niveau d'un ACV malgré de bon outil.


Les + de l'opération MINOTAURE :

- La qualité d'édition. Nous avons voulus un carte en dure à 80% et ce fût réussit.

- Le scénario. Avec l'arrivé du R3F ENI 3.7, nous pouvons rejouer des combat symétriques face à des gars mieux équipé. Notre mission devait être furtive au départ et ne laisser aucune chance une fois les feux lancés.

- La gestion de la pause. C'est vraiment un moment que j'adore sur nos opération de 12 heures. Des tours de gardes, des relèves, on est dans le vrai la aussi !

- Les performances de la section aéronavale poussait dans ses derniers retranchement, du décollage de la patrouille de GRIPEN au posé du C-130, ce sont tous les efforts de Cédric pour franchir un cap dans les capacités de la team dans ce domaine qui ont payés.
  • 2 GRIPEN qui décollent de PEGASUS et 2 HERRIER du porte avion pour un combat aérien d'envergure face au 3 MIG 29 ENI qui ont fondu sur nous. Utilisation de missile AA SR et MR à outrance pour guerre des étoiles qui fini au dessus de la BTAC sous les yeux des troupes en préparation. On a eu chaud aux miches !!
  • 2 TIGRE pour l’appui de la section commando et de leur appui motorisé.
  • Des vols logistiques jouer en réel avec des HM COUGAR, CH-47 et CH-53 toujours avec la couverture de GRIPEN ou de TIGRE ou des deux en simultané.
  • Du guidage de GBU 12 par les troupes au sol. Gestion des emports des aéronefs pour remplir les missions. Nécessité de voler en patrouille. Passage canon, tir de missile AG ... Toute la panoplie proposé par ArmA été de sortie pour les avions de chasse.
  • Pour les TIGRE ce fût du missile AC et du canon de 30 mm en veux tu en voilà et du passage roquette avec le wildcat.
  • Et surtout et avant tout, le renseignement permanent qui permet aux troupes aux sol d'anticiper la manœuvre. Loin de tout voir comme a une époque, l'appui 3D est un facteur a gérer dans le temps tellement qu'il est éprouvant pour les équipages.

- Cédric, Nomad, gimli et swey pour le travail accompli. Maîtrise du matériel, maîtrise des feux, capacité a répondre à toute les demandes d'appuis. Je crois qu'on a poussé Cédric au bout du bout, car manquer un posé sur l'aéroport, alors qu'il a du faire une bonne dizaine de posé sur celle de la base PEGASUS dont la longueur est le quart, c'est clairement la fatigue !  Bravo les gars.

- Les commandos emmené par KillJoe. 4 groupes de combat de 8 PAX, ça donne des capacités. Chaque groupe avec sa dominance. Le nombre de mission, de déplacement et de prise à partie est incalculable. Il a fallu reconquérir l'île et vous l'avez fait. Il est toujours facile après coup de dire "il aurait fallu", mais en attendant vous l'avez fait. L'expérience de 12 heures de mission en combat à pied dans cet esprit de coordination met de côté tous ceux qui passent leur vie sur arma a mener de grand raid en solo. Vous avez œuvrez ensemble et vous vous êtes entre aidé pour arriver au bout. Le nouveau REVIVE apporte clairement l'implication de tous dans les gestions des blessés, avec un médic qui devient un véritable magasinier de la gestion des capacités sanitaire de l'élément.

- Adj Shaun, fidèle coéquipier du début de partie. Appui au déploiement par ses qualités de pilote d'hélicoptère, transport de troupes et de fret, mais aussi pilotage d'embarcation lourde et de véhicule terrestre, appui feu par ses qualités d'artilleur, le M119 aura détruit l'antenne de brouillage ENI. Et les qualités humaine pour seconder un gégène. Tu as participer au travail de l'ombre sans lequel tous les détails de réappro logistique sont ailleurs joué par des scripts. Compter le nombre de magasins de 5.56, d'AT4 de grenades et j'en passe, afin de remplir les caisses de rav le plus justement possible, un travail de fourmi. Chapeau à guims qui a trinquer d’emblée sous tes ordres !

- La qualité de nos addons. Nous avons vraiment de la chance de disposer des outils parfait pour mener nos opérations. Le R3F logistic est tellement propre que j'ai l'impression qu'il fait partie du jeu. Les R3F Armes et Unités nous immerge dans notre belle armée et rendent chaque image crainte de réalisme. Un régal tous ces scripts et fonctionnalité que nous ajoutons au jeu !

- Les chefs de groupes. Au delà du chef de section qui porte sur lui l'organisation globale de la tactique au sol, les CDG ont donné de leur personnes pour sublimer tous les membres de leur groupes. A la pause quand j'ai pu les croisés, j'ai vue des mecs frais, a peine émoussé par les 6 premières heures pourtant marqué par une mise en place très technique et des combats particulièrement violent face a un ENI qui disposé encore de presque tous ses moyens.

- KillJoe qui a su rester debout quand son groupe tombé dans une embuscade.

- Mapoule qui tuera le dernier vilain de cette action dans un face à face mortel où aucun des deux ne survivra !

- Le dernier point positif que je relèverais et non des moindres, ce sont toutes les compagnes qui sont venues assurer le réapprovisionnement des "geek" en eau et nourriture IRL, celles et ceux qui autour de notre passion permettent de la vivre sereinement.  Je sais qu'elles sont nombreuses !   ;)



Voilà les grandes lignes de cette opération. Enfin pour moi le plus grand point fort reste que rien n'est géré de façon irréaliste ou scripté dans nos manœuvres. Seul les déconnexion sont couverte avec du téléport. Vous pouvez TOUS, du GV au CDS être fier de ça, vous avez tout jouer comme en vrai !
Vue d'en haut, je vois les points d'amélioration que nous pouvons apporter à notre combat à pied. Yamak et moi sommes déjà au travail, Baptman ne tardera pas a venir regarder ça de plus près afin d'être plus performant encore. Que du bon a venir, l'aventure continue !



Rendez-vous à la prochaine pour ceux qui se sentent de relever le défit bien entendu...  ;)










« Modifié: 03 Décembre 2017, 15:17:08 par Flaw »

killjoe

  • Général
  • Hero Member
  • *
  • Messages: 10514
  • "Les habiles guerriers ont tout prévus" San-Tsé
Re : Débriefing
« Réponse #1 le: 03 Décembre 2017, 10:58:33 »

Et un bel exploit de plus...

12h qui sont passées comme 6 même si à la fin la fatigue est bien présente au point que le débriefing est inexistant.
12h de tactique ininterrompue pour la chaîne de commandement avec une charge de com radio sur-saturée.
12h de combat pour les éléments de  terrain avec une concentration qui ne tolère pas de relâchement car l'ennemie est redoutable.
12h de pilotage pour les "Hotel-Alpha" qui doivent alterner retenue et foudroiement.

Ces 12h de Milsim ne se font pas sans préparation évidement : Une organisation rodée est fondamentale, ainsi qu'une réflexion géopolitique et stratégique poussée pour l'intégrer au "game play", une expérience technique évidente pour maintenir à flot un serveur et une mission éditée (15 versions successives) pour "rouler" sans  bug ou plantage serveur (sous Joint Tiger, les US relançaient toutes les 3 heures et avaient plantés deux fois le serveur). Le Module Zeus n'est clairement pas adpaté à des missions MP à cette échelle. Pour moi, il y a clairement la place pour un ACV 2.0.

6h30/13h30 : Sur le débriefing de l'opération, je ne vais pas reprendre le déroulé interminable des 12h. Je vais plutot pointer qqs moments marquant.
Un long et complet briefing sur la base Pegasus qui nous a mis le pied à l'étrier pour la charge de la brigade. Les Grypens commencent leurs balais avec une alerte base assez intense lorsque un Mig 29 passe trop prêt.

Un premier accrochage très rude pour Jaune (au commandement de la section Infanterie de 4 groupes Jaune, Vert Orange, Bleu) sur la Rivère où deus Ennemis débarqués d'un Ural nous tombent dessus dans une zone peri-urbaine à visibilité limité : le combat zub nous amène à vivre nos 4 première pertes ! Mapoule élimine les deux d'en face mais tombe au combat. Bleu est appelé à la rescousse avec succès.

La prise de la ville de Chapoi est vraiment l'entrée dans le dur de l'OP. La manœuvre prend de l'ampleur et l'appuis aérien est indispensable surtout en l'absence d'appuis lourd au sol. Jaune prends un temps d'avance par le nord en commençant à éclairer le compartiment où est détecté le premier Iskander qui sera sécurisé par Bleu et détruit par Delta au ordre de Reiben. Avec ma Médic Orphée nous partageons un moment d'intimité à guider Cornac sur un tir LGI redoutable d'efficacité qui éliminera un patrouille sur le nord de Chapoi.

Vert sous les ordres de Baptman et Orange sous les ordres de Yamak ont pris Chapoi puis foncent vers la future zone de ravitaillement baptisée Oscar 6 .

L'équipe Roméo 2 sous le lead efficace de Shaker (pas tranquille IRL en plus, même pas peu ! ) repère un TE bien caché qui sera traité par des passages canon d'un Grypen.

13h15/19h15, Ravitaillement : il est nécessaire autant pour nous que pour nos avatars : la gestion des rations de combat et de la faim/endurance a un impact réel sur cette mission longue. Llorkan sort Raoul et patrouille pour sécuriser le périmètre.

14h15/20h15 La reprise de l'opération .

Personnellement, j'apprécie mal l'éclatement de la section infanterie qui se retrouve à combattre en groupes isolés. J'aurais préféré le maintien de la structure qui commençait à bien se roder avec une véritable puissance de combat. La dispersion à conduit, pour Jaune et Bleu en particulier, à un rush sur des missions annexes déjà bien entamées par l'aéro qui combat au dessus depuis 4 h.

Le combat de section est partiellement repris sur les assauts inter-armes sur Larche et la base du Nord.
Cornac identifie un TE redoutablement placé pour controler la vallée à l'est de Larche. Il sera éliminé par Bleu : une balle à 1205m ! (Chepadbol passait par là ?)
Le combat ZUB dans les quartier nord de Larche est intense avec un groupe ennemi qui nous ait parachuté dans le dos, Bidasse peut laisser libre cours à sa brutalité. Gimli nous ravitaille en RIDC.

La fin de l'opération est plus "total game" sous la double pression du timing et de la fatigue. On sent l'aéro à la limite de la cours martiale quand ils lachent les feux de l'enfer sans aucun délais ni hésitation.
La perte compète de Orange est un échec certain plus à imputer à un défaut de tactique au niveau section qu'à un erreur du groupe. Trop de précipitation.

18h15/01h15 : débriefing de nuit sur les rotules. L'aéroport est repris. La phase humanitaire indispensable à tout com politique bien conduite est annoncée et débutée. BFM sera là au matin.

Bravo à mon groupe qui est resté calme et concentré en toute circonstance. Particulièrement bravo à Shaker qui m'a secondé à la radio : indispensable.
Personnellement je suis plus content de mon travail technique que ce que j'ai produit in game. Mais bon j'aurais quand même une décoration de plus... (un Todo de plus ;)  ).

Merci à Flaw pour l'énergie (le mot est faible) dépensée pour que ce type de petit exploit se prépare et ait lieu.
« Modifié: 03 Décembre 2017, 12:22:36 par killjoe »

Flaw

  • Général
  • Hero Member
  • *
  • Messages: 8977
  • Le maître de guerre.
Re : Débriefing
« Réponse #2 le: 03 Décembre 2017, 13:45:40 »
Le topic de débriefing étant lock, je préfère m'exprimer ici et éviter un flood inutile du forum pour remercier l'ensemble du R3F pour la qualité de l'opé Minotaure. J'ai toujours été impressionné par l'implication et la qualité du travail exécuté par l'équipe. Mais là, chapeau bas !

Un petit debriefing en quelques mots de mon passage en toubib bleu : le nouveau système médic est tout simplement génial ! Il demande au joueur une réflexion et un triage à effectuer qui rend le poste bien plus immersif.
Globalement, bleu étant plus éloigné on a pu effectuer un travail de localisation et d'appui particulièrement efficace. jusqu'au ravitaillement où je vous ai quitté.

Les + :
- la qualité des leads 300 / 600 et de Magicfire tout au long de cette opé.
- Les tirs de Chep
- L'organisation globale de l'opé

Le - :
- De ne pas avoir été disponible pour les 12H. La raclette familiale avait un goût un peu amer. (Ce n'est que partie remise ;-) )

Valentin

  • Newbie
  • *
  • Messages: 19
Re : Débriefing
« Réponse #3 le: 03 Décembre 2017, 14:57:23 »
Une première pour moi, j'en aie vu dés trucs épuisant dans le jeux vidéo, des lans sur counter strike a jouer pendant 9H non stop quasiment mais arma sa épuise beaucoup plus ! Du fait qu'il faut rester concentré tout le temps la menace pouvant arriver de partout.

Malgré sa, une superbe expérience et une immersion au top du briefing au débriefing et une logistique bien ficelée (merci à noir et a l'aréo) du milsim poussé a son maximum.

Pour ma part présent dans bleu sous les ordres de Chep dans le 600.
Dés le début mise en place du LGI (encore une fois une première) pour un tir direct sur la cible. S'en suit une progression sur La Rivière, on prends place a 500 mètres des premières battisses et a 1 KM des dernières. CoolBreeze a fais un gros taff en TP avec un engagement d'une PKP déclencheur de l'assaut lancé par vert orange et jaune. Jaune en difficulté sur le nord de la ville, nous descendons de notre point haut pour les rejoindre et leur permettre de récupérer leur blessés sans encombre.

Le reste de la prise du sud de la carte se passe niquel jusqu'au ravitaillement. Après un sandwich bien mérité, on repars pour la mission annexe qu'est le sauvetage du pilote US sur la petite île a l'est de la ville de Le Port. Là encore aucun problème si ce n'est un léger accrochage en attendant l'exfiltration, l'aéro étant directement au dessus de nos casques, tout ce déroule bien.

Ensuite pour moi le passage le plus intéressant de l'opération, la prise de Larche en deux temps dans laquelle étant retranché un précieux iskander.
Nous arrivons sur zone et prenons place sur la barrière rocheuse au sud-sud ouest de la ville. S'en suit une phase d'observation et une prise de visuel sur le missile et de présence importante d'ENI et de blindés légers sur zone. Après le passage d'un MI8 au dessus de nos têtes qui n'auras fait qu'un seul passage car il seras traité (je pense par l'aéro mais pas sur) une fois l’espace aérien libéré, le largage d'une GBU bien guidée sur l'iskander, sonneras le début de l'assaut sur la ville. Jaune investit, nous gardons l'appui depuis la hauteur ou nous sommes bien placés, si seulement une patrouille eni n'avais pas décidée de nous déloger en passant par l'est a moins de 50 mètres de notre position, elle seras traité en moins d'une minute mais auras coûter une perte, celle de Chep par ma faute (pardons d’ailleurs). Le 300 ayant bougé plus sur l'ouest s'est fais engagé  en pleine crête au pire des moments, ils y perdront 2 soldats. Au moment de les rejoindre, un écho tir dans nos 6 heures, un 7.62 clairement pas sortant d'un fusil de confection allemande ou belge. Notre CDE double casquette endossant le rôle de médic décide de rejoindre le 300 pour le remettre sur pied tandis que le 600 remonte sur les échos tirs.
La menace une fois traité, et le 300 relevé, nous descendons sur la ville pour un assaut en zone urbaine sur le sud de la ville, mes connaissances en combat zub étant très légères, j'ai été parfaitement guidé par chep et coolbreeze. la zone est nettoyé, bleu a essuyé ces première pertes cela clos le combat en partie centrale de l'île.

La suite as été pour ma part assez chaotique, a peine arrivé sur la zone militaire qui possédait un iskander, le dernier en présence sur l'île que je tombe sous les balles d'un ZSU qui as décider de taper de l'infanterie au lieu de l'aéro. Le 600 en mauvaise posture, notre CDE nous rejoins me relèves dans le même moment CoolBreeze tombe. Dans l'instant d'après un tir LGI fais en urgence qui toucheras sa zone d'impact, nous pouvons relever Cool. La zone est prise de manière assez musclée avec orange et vert au sol pour lancer un assaut fatale sur la zone et l'aéro qui as sorti les grands moyen avec deux passages joint d'explosions, de roquettes et des traçantes ricochant dans touts les sens offrant un merveilleux feux d'artifice sur un crépuscule touchant a sa fin.

Enfin l'assaut final sur l'aéroport de Malden, sous possession totale des TSK, le groupe bleu fais mouvement rapide et est envoyé en premier plan en VLFS. le groupe 600 seras malheureusement victime d'un obus qui auras raison de notre véhicule ainsi que de nous et du CDE. nous serons relevés par jaune (merci orphée t'as du en cramer des bandages et des litres de transfusion) nous rejoignons 300 qui nous as attendu pour lancer l'assaut sur l'aéroport sur la partie centrale de ce dernier. nous traitons des pax depuis l’extérieur de l'enceinte puis décidons de traverser, en plein mouvement je perds connaissance sans comprendre réellement d'ou sa vient, le groupe n'ayant vu ma perte qu'après un assaut (ils ont tout fais sans moi  :'(  ;D) je serais relevé pour rejoindre le point de raliement et enfin voir le débriefing.

Tout sa pour vous dire merci, s'était géniale j'ai pris mon pied et j'ai pu m'essayer a une nouvelle arme directement en opération. Désolé si le débriefing n'est pas très franchement catholique, j'ai fais a l'instinct.
En espérant pouvoir revivre cette expérience pour un nouveau scénario sur une nouvelle carte.
Et merci au 600 bleu pour cette opération passé en bonne compagnie
   

« Modifié: 03 Décembre 2017, 15:04:14 par Valentin »
Valentin

Flaw

  • Général
  • Hero Member
  • *
  • Messages: 8977
  • Le maître de guerre.
Re : Débriefing
« Réponse #4 le: 03 Décembre 2017, 15:21:24 »
Il est parfait ton débrief, merci Valentin.

Cornac

  • Accrédités R3F
  • Hero Member
  • *
  • Messages: 883
  • Close Air Support
Re : Débriefing
« Réponse #5 le: 03 Décembre 2017, 15:52:32 »
Comment débriefer un tel évènement ? Je retiendrai deux choses : le réalisme (technique, géopolitique) et la cohésion humaine (richesse R3F).

Sur le premier point. Le thème est bien choisi, porté et mis en scène avec brio par l'EM qui fait monter le suspens crescendo avec un fil de news actualisé régulièrement. Ce déroulé nous inscrit ensuite dans une séquence de réaction d'urgence pour une mission déclenchée en riposte par le CPCO (Centre de Planification et de Conduite des Opérations à Balard). Il existe des plans pour beaucoup de choses mais on arrive toujours à être surpris de nos jours par une actualité internationale débridée. "Les professionnels sont prévisibles mais le monde est plein d'amateurs..."

Sur le plan de l'édition technique je relève la tenue de la synchromatrice de l'OP. Le passage des LIMA fut respecté et l'objectif final conquis à temps pour le barbecue du soir. C'est pourtant un gros morceau cette île et le RAPFOR ne nous était clairement pas favorable initialement. IRL il faudrait 'certainement' un volume de moyens nettement plus conséquent (;)). Mais parfois on demande aux Forces de réaliser de petits miracles ce qu'ils font toujours dans la bonne humeur comme le R3F l'a démontré hier encore. En tout cas je ne peux qu'acclamer la séquence de conquête de l'AIR SUP préalable à toute opération militaire. Le Maréchal Foch, commandant en chef des forces alliées en 1918, après avoir déclaré avant la guerre que l’aviation n’était que du sport, dira que «la victoire aérienne est le préalable à la victoire terrestre dont elle est le gage». Depuis rien n'a changé et on n'envisage rien sans supériorité aérienne de nos jours. Un seul MIG ou hélico qui passe et on se retrouve avec une catastrophe sur les bras. Chapeau les Aéros vous avez bien assuré, seuls en plein ciel de gloire. Cette année on célèbre d'ailleurs le centenaire des As pour info. Bonne coïncidence.

La clôture de l'OP avec le poser de l'ATA (Avion Transport Assaut) qui amène du fret humanitaire est le signe même de la parfaite compréhension des enjeux de toute OP : ramener la vie à son cours normal au plus vite. Le coté  (« CIMIC ») (Civil Military Cooperation) est primordial. Le Maréchal Lyautey disait également " Tous les officiers savent s'emparer d'un village à l'aube ; moi, je veux des officiers qui sachent s'emparer d'un village à l'aube et y ouvrir le marché à midi". Voilà donc ce qui guide encore aujourd'hui toute action militaire pour ramener la paix au sein des populations. Il faut ensuite leur parler, sans lunettes noires ni casques ou frag, pour rétablir la confiance. Vaste sujet qui dépasse ce propos. Là je relève qu'on a bien débarqué du bon matos d'aide humanitaire et que les médias vont se régaler.  8) Bien vu. Perso j'ai adoré cette "final touch" de réalisme.

Sur le deuxième plan c'est encore une fois un bel exploit d'avoir une telle cohésion d'ensemble. Les pions de manœuvre s'articulent harmonieusement et chacun a à cœur de jouer sa partition sans fausse note pour que la réussite collective soit au rendez-vous. Nous étions nombreux hier à nous sentir investis par l'esprit de la mission qui nous fut clairement exposé. Ce format de 12H est assurément de nature à permettre la plus absolue des immersion. Nous y étions. Pénétrés de l'esprit et persuadés de l'importance de la chose. Ce fut rugueux, dense, face à un adversaire "symétrique" qui était bien doté et qui a fait payer chaque mètre gagné sur ce territoire qui est désormais devenu le notre au regard du prix du sang versé. Chacun a fait de son mieux et à la fin nous en fûmes récompensés. Ce n'est qu'après, avec le recul d'une nuit de repos, que l'on peut, encore une fois, réaliser que la magie a bien opéré hier. Nous sommes tous allés au combat hier et nous en revenons plus fort d'une expérience en commun que seul le R3F est en mesure de proposer aujourd'hui. Je mesure bien l'énergie et la somme de travail requise pour que cette prestation réussie soit au rendez-vous. Tout cela avait du sens. Un immense merci donc pour ce moment réussi passé dans une communauté de passionnés.
A très vite à vos cotés sur OPEX et paré pour aller botter le derrière du prochain Minotaure !  8)

Flaw

  • Général
  • Hero Member
  • *
  • Messages: 8977
  • Le maître de guerre.
Re : Débriefing
« Réponse #6 le: 03 Décembre 2017, 16:18:53 »
Merci Cornac. Sacré débriefing. Après ce genre d'opération le débrief aide à clore vraiment la mission.

Daviiid

  • Sr. Member
  • ****
  • Messages: 334
Re : Débriefing
« Réponse #7 le: 03 Décembre 2017, 20:31:25 »
Désolé,

Je m'étais inscrit pour 12h, je n'est fait que la moitié. Un imprévu m'a rattrapé et j'en suis encore désolé.

Les 6h que j'ai joué ont étés intenses : les Mig 29 s'approchant de la base, le saut en parachute, les fouilles de bâtiment dans tous le Sud de Malden et les combats au Nord de la ville de Le Port (je revois les images du BTR rapidement traité, arrivant par les 3h d'Hector et moi).

Les + :
- le groupe Vert, mon CDE 300 Pype et Hector pour l’ambiance, le lead et les explications
- le scénario de opération 
- les nouveaux addons

Le - :
- N'avoir pas pu faire les 12h comme prévu, encore désolé
« Modifié: 04 Décembre 2017, 22:52:58 par Daviiid »
« Qui ose gagne »
« Et au Nom de Dieu, vive la coloniale ! »
« Au-delà du possible »
« Nulle part sans nous »

LLorkan

  • Accrédités R3F
  • Hero Member
  • *
  • Messages: 900
Re : Débriefing
« Réponse #8 le: 03 Décembre 2017, 22:24:57 »
Difficile de débriefer après les 2 excellents débriefs des élément jaunes.

Merci pour l'invitation, l'organisation et la réalisation de cet évènement de grande ampleur.
C'est un évènement qui laissera beaucoup de souvenirs de cette journée qui fut intense de bout en bout.
Merci à tous les participants du groupe jaune et de l’évènement.

Les + :
L'évènement (d'envergure et de durée)
La rigueur et le sérieux
L'immersion
L'inter-armée
Le parcours de l'île (avec les beaux panoramas qu'elle offre).
Voir les choix tactiques réalisés dans l'action (en fonction de la contrainte temps vs mobilité ou du choix de neutralisation càd risque vs moyens): c'est toujours un privilège d'apprendre ainsi :-)
Les engagements qui ont été violent sur le port, Larche, la base militaire et l'aéroport.
Les éléments de mission additionnels (extraire l'infiltré - mini missions parmi la mission générale)

Les - :
Je suis tombé  :(
S'être trop chargé au départ et ne pouvant pas assuré correctement le combat lors du premier accrochage (pas de grenade à main qui aurait pu franchement aider à ce que le 300 et le médic jaune ne tombe pas... pour cela je m'en veux)
2 ou 3 fois, eni nous ont engagé alors que l'on ne pouvait les voir (du à la végétation)
« Modifié: 03 Décembre 2017, 22:26:44 par LLorkan »
Une pinte de sueur vaut mieux qu'un gallon de Sang...

Flaw

  • Général
  • Hero Member
  • *
  • Messages: 8977
  • Le maître de guerre.
Re : Débriefing
« Réponse #9 le: 04 Décembre 2017, 00:18:57 »
La gestion de l'emport est actuellement une question centrale pour nous. Merci du retour LLorkan et content que tu te sois bien amusé.

magicfire

  • Sergent
  • Hero Member
  • *
  • Messages: 2554
  • "On adapte ses armes et ses méthodes" Clausewitz
Re : Débriefing
« Réponse #10 le: 04 Décembre 2017, 19:43:49 »
C'est ardue de débriefer 12 heures de mission. Je ne vais pas tout vous relater de ma mission au sein de bleu car il y en aurait des pages, mais les moments les plus marquants.

Ça commence la veille où je rejoint le TS et j'y retrouve quelques fébriles, qui comme moi attendent le top départ du lendemain avec une impatience contenue.
J'ai constaté un peu plus tôt que je suis CDG bleu et je me dis qu'il va falloir être à la hauteur, mais j'en éprouve du plaisir d'avance: mon engagement va être total.

Donc, le lendemain me voilà au départ des douze heures. Je réuni bleu et je constate à de petits détails que nous sommes tous concentrés et le plaisir de se retrouver est là.

Je passe l'équipement et le briefing et nous voila sur la première ville: j'ai nommé la rivière.
L’assaut se déroule bien, bleu en appuie d'orange et vert. La situation est maîtrisée. Quelques tirs pour nous: du classique.
Puis jaune qui a débordé le dispositif par le nord se trouve en mauvaise posture; plusieurs de ses membres sont blessés et les secours sont nécessaires pour les dégager.
Nous nous portons à leur rescousse rapidement, une mise en ligne à l'approche de jaune que j'informe, et qui au ton dans lequel répond Killjoe à la radio, parait presque surpris de la rapidité de notre déplacement et de notre arrivée, déjà! Je peux dire que ça a dropé pour faire le demi kilomètre qui nous séparait et tout le groupe est en position guerrier.
Les équipes 300 et 600, en ligne, discutant entre eux, s'appuyant mutuellement, dépassent les amis afin de nettoyer la zone et je détache mon toubib sur jaune afin qu'il soigne tout le monde.
En tout cas la situation a été rétablie et la matinée s'est bien poursuivie, mais je peux dire qu'à la pause repas du soir, quelques membres en parlaient encore d'avoir secouru le chef de section.
Ils étaient vraiment dans l'immersion; c'était pour eux une fierté et un bon souvenir. C'était vraiment la cohésion du groupe.  ;)

Ensuite, on nous envoie sauver le pilote du UH 60 sur l'ile située à l'est. Nous agissons seuls sans autre groupe avec nous. Un drop en hélico, puis nous avons ratissé la zone sous l'appuie de Cédric en Tigre. Après avoir libéré le pilote, nous avons eu la contre attaque de quelques pacs mais nous les avons nettoyé sans problème. Puis nous sommes ramenés sur la base en stand by.
Nous en profitons tous pour prendre une collation afin de reprendre des forces et une nouvelle RICR.

Après que jaune ait fini la mission qui lui était assignée, nous revoilà ensemble pour attaquer LARCHE; Nous sommes transportés par noir jusqu'à LA TRINITE où nous partons au crapahut que les auteurs sud de LARCHE; Au passage jaune nous demande s'il est possible de traiter un TE ennemi sur une hauteur au nord. Le 600 en est chargé. Avec Chep en spotteur, Coolbreeze, lui met une balle à 1205 mètres de distance. Un coup tiré, un ennemi traité; je les ai chaudement félicité.

Nous nous postons au sud de LARCHE et lorsque l'ISKANDER est traité par l'artillerie, l'eryx traite un BMP qui se trouvait en ville. C'est là que nous avons nos premiers morts (3). Ils sont remis sur pieds, en partie avec l'aide d'orange, car nous n'avons pas assez de sang avec nous; puis nous nettoyons la partie sud de LARCHE comme nous savons le faire.

Ensuite noir nous transporte au camp militaire du nord et là c'est épique. Le LGI, qui a été ré-approvisionné à la pause, est utilisé une seconde fois afin de dégager orange et jaune qui ont des difficultés. Il faut remarquer que le secteur est ardue avec beaucoup de rochers, buissons, bâtiments, etc. Tout le monde a donné le meilleur de lui même.
Encore une fois nous avons besoin d'un autre groupe pour soigner quelques gv car nous sommes à cours de moyens de soins.

Je passerai sur notre transport par noir vers l'aéroport où je suis tué dans un accident avec le 300; je ne les compte pas comme perte au combat.

Puis le groupe reconstitué nous attaquons notre secteur d'aéroport. Nous sommes à la bourre à cause des morts et rallions le plus vite que nous pouvons. Nous nettoyons notre partie et avons deux morts de plus. Le terrain dénudé ne nous était pas favorable face à quelques ennemis bien abrités près des bâtiments.
A noter deux tirs d'éryx sur l'avion ennemi posé dans son hangars qui lui passent à travers sans l'endommager.
Puis fin de mission et rassemblement de tous.

Il est tard, nous sommes fatigués, mais tout le monde est heureux. Perso, deux ou trois heures de plus ne m'auraient pas gênées ... mais bon j'ai senti que certains étaient fatigués de toute l'attention maintenue durant l'opération.

De cette journée du coté technique je retiendrai le nouveau revive qui va induire de nouvelles missions et changer nos habitudes.
L'entrainement que nous avons. Le groupe n'a jamais été mis en danger. Les missions vraiment différentes que nous avons eu ont déroulé sans problème toute la journée. J'ai été à plusieurs reprises impressionné par la maîtrise des équipes. Je commandais des bêtes de guerre. Ils étaient super efficaces.

Du point de vue esprit d'équipe: la cohésion du groupe, et les interactions avec les autres groupes, motorisés, aéros, à pieds, ce qui fait que nous avons toujours plus d'immersion et de plaisir à jouer et être là.  La réussite finale a été là grâce à la volonté et l'engagement de chacun, aussi je voudrai remercier tous ceux qui ont fait que cette journée soit réussie; aussi bien les organisateurs que tous les joueurs, qui par leur sérieux et leur attention ont fait qu'elle reste pleine de bon moments. Un souvenir qui restera longtemps dans nos mémoires, je n'en doute pas. En tout cas dans la mienne. ;)

PS: J'allais oublier ma femme qui a assuré ma logistique devant le micro: repas, café, thé, petits gâteaux toute l'après midi et la soirée. A sa façon, notre famille participe aussi à notre passion.
« Modifié: 04 Décembre 2017, 21:26:15 par magicfire »

Cool Snake

  • Sergent
  • Hero Member
  • *
  • Messages: 6598
  • Soldats ! Songez à être dignes de vous ! - NB
Re : Débriefing
« Réponse #11 le: 04 Décembre 2017, 20:27:23 »
Merci pour vos debriefing qui font vivre la manip, j'avais la haine de ne pas être avec vous avec ce rappel de merde, maintenant c'est pire j'ai envie de tuer quelqu'un  ;) ;) ;) ;) ;) ;) ;) ;) ;) ;) ;) ;) ;)

Fred

  • Adjudant
  • Hero Member
  • *
  • Messages: 4899
  • Qui ose vaincra
Re : Débriefing
« Réponse #12 le: 04 Décembre 2017, 21:17:38 »
Put*** la même Cool snake.... on arrive à s'immaginer l'action, beau travail les gars !  :'(

Mapoule

  • Colonel
  • Hero Member
  • *
  • Messages: 7839
  • "O.E.L.M.E.O.L.E"
Re : Débriefing
« Réponse #13 le: 04 Décembre 2017, 23:31:09 »
Samedi 2 Décembre, 12h20, je suis juste dans les temps, en pleine préparation culinaire un coup de fil que je suis obliger de prendre .... 12h35 je raccroche.
 Je suis à la bourre ! Je passe un marché avec ma fille : On mange chacun ses sandwichs, tu débarrasse la table, je te donne quartier libre sur Netflix et tu ne dis rien à ta mère. Marché conclus !
12h50 Je me connecte....

Mon poste, Jaune équipier 300.
Le briefing terminé, il me tarde déjà de passer à l'action.
L'opération va envoyer du lourd, Malden est magnifique et le scénario est prometteur.
On s'équipe, dotation classique plus un Eryx, je pèse un âne mort.
On discute, on se briefe, on s’entraîne à l' EOD en attendant le top départ.

C'est parti, nous sommes déposé par bateau à la pointe Sud de l'île. Au dessus de nous trois de nos groupes parachuté se dirige vers leur LZ. Après la fouille du petit port, le groupe Jaune ferme le dispositif composé de Bleu, Vert et Orange.
40 minutes plus tard 9h00 heures locale premier échange de tirs pour la déstruction d'une station radar.

On se déplace sur une position au nord de La Rivière sur une petite ferme, l'endroit nous semblait sûr pour se poser et faire de l'observation. Au moment où l'on pénétrait dans l'enceinte des tirs on tapé le médic (Orphée), un équipier 300 (Llorkan) s'est retrouvé coincé dans l'enceinte et s'est fait tapé.
Il ne reste plus que Killjoe le CDG , et  Reiben et moi équipe 300.  Le CDG nous demande de contourner pendant qu'il fait diversion. On le contourne, Reiben passe la tête tire et se fait taper. Je tire, je le loupe, le mec se déplace et rentre dans l'enceinte de la ferme en direction du CDG et je perd visuel.
Je le course, il s'engouffre dans un bâtiment, je rentre dans le couloir et l'enfoiré je le vois au dernier moment, il est sur ma gauche dans la première pièce. Je tire, il tire il tombe !!! La classe !
J'annonce à la radio, Kill me demande de fouiller. Je me déplace avec un stress de dingue.
Ça sent le Kebab, je rentre dans une pièce et il était là le regard vif et le poil brillant, .... Tatatatta nous nous  tirons dessus et nous nous écroulons comme des cons...
Puis mon esprit quitta le corps de militaire et allat engueuler ma fille qui regardait Netflix et qui n'avait pas débarrassé la table puis se servi un thé.... Soudain on me tire par les pieds une energumene en vert me retourne me dé fébrile le cœur et me pique les fesses ... De retour !!!!
On reprend la route, on appuie les collègues depuis des hauteurs. Puis le premier Iskander est détruit par une de mes charges.
Les autres groupes pendant ce temps débroussaillaient la zone prévu pour la récup.
Six heures se sont écoulé il est 19h00 IRL, je quitte la partie pour une Fondue chez le beauf, une autre bataille ...

J'ai passé un super moment, pas de déco, une fluidité surprenante le top !
Merci à vous tous !


   




Shaun

  • Adjudant
  • Hero Member
  • *
  • Messages: 2884
  • Le fil rouge sur le bouton rouge !
Re : Débriefing
« Réponse #14 le: 05 Décembre 2017, 15:51:55 »
Voici mon histoire pendant cette opération Minotaure.


Je me retrouve a œuvrer pour la logistique de toute l’opération. J'accompagne le général pendant toute la première partie de l’opération.

Ma première mission consiste a assurer le taxi en MH6 pour les pilotes a destination de notre porte avion. Une fois de retour je dois me préparer a emmener 2 groupes de combat en Mark V SOC sur la zone d'insertion. Une fois de retour je met en place la batterie d'artillerie, puis je reçois les premières missions de tirs, que je me transmets et j’applique les solutions ainsi que les corrections pour la destruction du brouilleur ennemi. 
Je me retrouve aux commandes, d'un wildcat arme pour rapprocher le chef des opérations au plus prêt des opérations, avant de le déposer de nouveau sur base et de récupérer mon binôme Guims pour repartir en mission d'appui et observation de la section d'infanterie.
La nouvelle mission  tombe, la pause approchant on doit préparer le ravitaillement en munition, nourriture et matériel.  Deux couguars sont prépare dans se sens et je vais piloter l'un deux pour la livraison.  Pour la pause les hélicos sont mis a l'abris au milieu du dispositif. 
PAUSE !!  je pars en premier avant de relever du personnel d'orange.

Maintenant on doit ramener les cougars et préparer la livraison de 4 VLFS armes et équipés pour l’infanterie. Mollo et Leto nous ont rejoins , on sera donc avec guims, chacun responsable d'un véhicule qui va évoluer en binôme. 
Le Véhicules sont préparés sur base et le transport ce fera par les airs avec les hélicos, je me retrouve au commandes d'un CH53 pour assurer la livraison.

Après ca , on passe donc pilote de VLFS pour transporter et appuyer la section d'infanterie. On accompli plusieurs missions dans ce sens. Mais je fini par perdre mon véhicule avec la fatigue et un lag.  De la je rejoins l’aéroport a pied avec Leto ^^

Bref excellente mission pour moi avec beaucoup de taches diverses et variées.  Pas eu le temps de m'ennuyer.


Merci a tous